Impressions de voyage à chaud sur la Via de la Plata

Pour ce périple sur la Via de la Plata  je ne ferai pas comme précédemment un récit détaillé étape par étape mais j’ai plutôt l’intention de vous livrer mes « impressions de voyage » sous forme de divers billets dont voici la liste que je compléterai au fur et à mesure de leur rédaction.

Via de la Plata : Départ pour Séville

Via de la Plata : Départ pour Séville

Le 1er septembre je serai à Séville pour partir dès le lendemain sur La Via de la Plata qui, si tout va bien, me mènera à Santiago de Compostela après un trajet d'environ 1000 km. Je ne compte pas faire un blog le long du Chemin (Internet me prend déjà assez de temps lorsque je suis chez-moi !)  mais j'essayerai de maintenir le contact, n'hésitez-pas à me poser vos questions et à me donner vos commentaires, sinon rendez-vous mi-octobre. Pour préparer ce voyage j'ai trouvé des ressources sur les sites suivants
Via de la Plata : Retour de Santiago

Via de la Plata : Retour de Santiago

Me voilà de retour de mon périple sur la Via de la Plata. Parti le 2 septembre de Séville sous un soleil torride je suis arrivé le 29 à Saint-Jacques-de-Compostelle sous une pluie plus que fraîche. Voilà qui résume bien ce chemin qui, en cette saison, débute dans les plaines brulantes de l'Andalousie puis de l'Extremadura et nous mène progressivement à la Galice au climat océanique rappelant par ses paysages à la fois la Bretagne et les Cévennes mais avec quelques palmiers par-ci par-là.

 

"Cheminements", le récit de mon Chemin de Compostelle au départ du Puy-en-Velay est désormais disponible en ebook et en livre papier sur Amazon et en ebook à la Fnac.

3 commentaires sur “Impressions de voyage à chaud sur la Via de la Plata”

    • Pierre Alglave Auteur de l'article

      Bonjour,
      Je parle un peu de tout ça (balisage, km,…) dans le récit de ma marche sur la via de la Plata ( https://www.pierre-alglave.fr/via-de-la-plata/).
      Pour ce qui est des guides en cherchant sur Internet vous trouverez ce qu’il vous faut (à ma connaissance il n’existe pas de miam miam dodo pour la Via de la Plata, mais je peux me tromper). J’ai souvent apprécié les guides Rother, ils sont bien faits et pratiques.
      À l’époque où j’ai parcouru ce Chemin, il n’existait pratiquement rien sur le sujet, j’avais collecté des informations sur le web.
      Bien Cordialement et Buen Camino
      Pierre

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.