Via de la Plata : Départ pour Séville

Le 1er septembre je serai à Séville pour partir dès le lendemain sur La Via de la Plata qui, si tout va bien, me mènera à Santiago de Compostela après un trajet d’environ 1000 km.

Le récit de ma marche du Puy-en-Velay jusqu'à Saint-Jacques de Compostelle a fait l'objet d'un livre, "Cheminements" que vous pouvez découvrir ICI.

Je ne compte pas faire un blog le long du Chemin (Internet me prend déjà assez de temps lorsque je suis chez-moi !)  mais j’essayerai de maintenir le contact, n’hésitez-pas à me poser vos questions et à me donner vos commentaires, sinon rendez-vous mi-octobre.

Pour préparer ce voyage j’ai trouvé des ressources sur les sites suivants qui pourront être utiles à ceux qui voudraient entreprendre ce pèriple et à ceux qui voudrait simplement le suivre depuis chez eux :

  • Un guide sur le site des Amis du chemin de Saint-Jacques de Compostelle des Pyrénées-Atlantique (décidément très actifs !) accessible ICI

Qu’ils en soient remerciés.

La Via de la Plata

23 commentaires sur “Via de la Plata : Départ pour Séville”

  1. Francine De Beaumont

    le chemin l’an prochain
    Bonjour à vous,
    Mon mari a fait Puy en Velay à St-Jean Pied de Port en 2009 et j’ai suivi son périple grâce à vous, car je n’avais pas de nouvelles et ce la me faisait grand bien. en 2011, nous partons ensemble pour St-Jean Pied de Port à Finistère et je m’inquiète de la température, Deny veut partir en août, est-ce le bon mois pour faire l’Espagne? En espérant que vous pourrez éclairer ma lanterne,

    Bien à vous,
    Francine

    Répondre
  2. cappelle carine

    retour du Chemin
    Bonjour Pierre
    Vous savoir sur le Chemin me réconforte, moi qui ai dû interrompre avant la fin de notre périple pour raison de PIEDS, j’attends votre retour pour pouvoir vous poser quelques questions sur le Camino Francès
    cordialement Carine

    Répondre
  3. Pierre

    Pour Francine
    Je n’ai pas d’expérience personnelle sur le camino frances au mois d’août. Mais il y a sûrement des passages où il doit faire très chaud, notamment entre Burgos et Leon. Mais on peut s’y habituer et adopter une stratégie qui permet de surmonter l’obstacle : prévoir beaucoup d’eau, partir très tôt le matin, faire des petites étapes.
    Cordialement

    Répondre
  4. EDITH et SERGE

    VIA DE LA PLATA
    Bonjour Pierre,

    Merci pour toutes les émotions que l’on ressent en te lisant.
    Nous avons fait en 2008 “la Via Podiensis et le Camino Frances”.
    Santiago fut le point final de ce pèlerinage.

    Cette année, nous sommes partis de chez nous (Champagne – Nogent sur Seine, juste au dessus!!!) et via la voie de Vezelay, le GR10 (St jean Pied de Port/Hendaye), le Camino del Norte et le Primitivo, nous sommes allés jusqu’au Cap Finisterre.

    Nous avons le projet (2011 ou 2012???) de faire la Via de la Plata et le Camino Sanabrés pour – de nouveau – aller au bout du bout.

    Vers quelle période nous conseillerais-tu de partir pour (je suis exigeant …) éviter les pluies (nous en avons beaucoup souffert cette année sur le Primitivo (La tromba!!!)et les fortes chaleurs ???

    Merci de nous faire part de ton expérience.
    Nous avons toujours grand plaisir à te lire.

    Pour la petite histoire, nous n’habitons pas très loin de chez toi. Nous sommes dans l’aube (10) juste au bord de la Seine et Marne;
    Nous aimerions bien te rencontrer afin d’échanger nos expériences et parler du chemin …!!!

    Répondre
  5. Pierre

    Pour Édith et Serge
    Nous suivons à peu près le même “programme”.
    Je ne suis pas un expert de la Via de la Plata mais d’après les témoignages que j’ai entendus le printemps c’est très beau, très vert, pas “pelé” comme je l’ai vu mais il y a beaucoup de petits ruisseaux en crue, à la période où je l’ai parcourue c’était encore très chaud au sud mais faisable. Peut-être qu’en octobre ce serait parfait. Il faudrait creuser un peu et rechercher d’autres témoignages.
    Une rencontre serait sûrement agréable, si vous passez dans le coin n’hésitez pas à faire signe.

    Répondre
  6. Edith et Serge

    VIA DE LA PLATA
    Merci pour cette réponse rapide.
    Je vais effectivement creuser le sujet.
    Je suis en train de faire un peu de “lobbying” envers mon épouse (Edith) pour que nous partions l’an prochain (je crois que je suis devenu accro au chemin !!! Est-ce une fuite ???) au lieu de 2012 comme précédemment prévu.
    Nous pensions partir vers début avril, mais octobre peu présenter une alternative agréable.
    Salutations Jacquaires

    Répondre
  7. chantal

    VIA DE LA PLATA
    Merci de me donner tous ces renseignements. Aprés avoir parcouru le chemin du Puy a Santiago,je compte cheminer sur la Via de la plata en octobre 2011!

    Répondre
  8. Cousin Hub

    Via de la Plata
    Ayant fait le Puy- Cap Finistère en 2010, je prévois de faire la Voie de la Plata en septembre 2011 tout renseignement sur le parcourt et les logements sont les bienvenus. Merci amis pélerins.

    Répondre
  9. Pierre

    Pour le cousin Hub
    Bonjour,
    Il y a quelques infos sur ce site qui ne demandent qu’à être enrichies par d’autres pèlerins. Le site leur est ouvert.
    Buen Camino

    Répondre
  10. Christian de Laçon de Provence

    Via de la Plata
    Bonjour, aprés avoir la voie d’ Arles (Lançon de Provence – Santiago du 15 mai 2010 au 16 juillet 2010)
    J’envisage de faire la Via de la Plata début mai 2012…
    Pierre je trouve ton site super..quelques conseils pour faire la Plata??
    Merci
    Christian

    Répondre
  11. Pierre

    Pour Christian
    Bonjour,
    Évidemment ce qui caractérise la via de la Plata c’est la chaleur. Donc si j’ai un conseil a donner c’est d’avoir toujours suffisamment d’eau et de bien s’hydrater. Pour le reste je n’ai sans doute rien à apprendre à un pèlerin qui a relié Lançon de Provence à Santiago en deux mois ;o)
    Buen Camino
    Pierre

    Répondre
  12. Anne

    Re: Via de la Plata : Départ pour Séville
    Bonjour Pierre,
    Tout d’ abord, félicitations pour votre blog : une référence !
    Nous ne nous connaissons pas (enfin, moi, je vous connais un peu, à force de vous lire !) et pourtant, si je suis partie deux fois à Santiago, c’ est grâce à vous.
    L’ idée du chemin m’ a toujours “trotté” dans la tête. Mais, c’ est en lisant votre blog sur votre premier chemin que j’ ai su sa réalisation possible.
    Souvent, j’ ai commencé à vous écrire et ne l’ ai jamais fait…
    Parfois devant la beauté de vos photos, la hardiesse de vous proposer une expo là où j’ habite et vous inviter, vous-même et votre épouse, dans ma maison le temps de cette même expo…
    D’ autres fois, l’ envie de vous faire part de belles lectures…
    Sur les chemins, avant de prendre une photo (je ne suis guère douée) : “Comment se placerait Pierre Alglave pour la prise de vue ?”. Bon, le résultat n’ en est pas pour autant, toujours (quel euphémisme !) à la hauteur !!!
    Aujourd’ hui, je vous écris. J’ ai tant aimé la Via de La Plata, sa sérénité, son calme, l’ intériorité qu’ elle permet (je marche toujours seule) que je voulais vous dire : “merci”.
    Je suis partie de Séville le 15 mars, arrivée à Santiago le 22 avril, en ayant pris mon temps pour visiter Caceres, Salamanque, Zamora : 36 jours de marche, donc et 3 de visites. Puis Fisterra et Muxia.
    L’ an passé, j’ ai marché de Vaylats jusqu’ à Santiago. Puisque, en 2010, partie du Puy, j’ avais dû stopper dans ce couvent, suite à … une fracture de fatigue : n’ est pas Pierre Alglave qui veut !!!
    Pour suivre vos traces, il me faut encore “partir de chez moi”. Au printemps prochain ; par des chemins de traverse. Un chemin clunisien de ma maison jusqu’ à Conques. De là, un chemin nouvellement balisé pour rejoindre la voie de Arles à Toulouse. Continuer jusqu’ à Pau. Puis Bayonne par de petites routes. Et, enfin, le Camino del Norte.
    Si tout va bien…
    Pour tout cela, merci de tout coeur.
    Bons chemins pour vous, quels qu’ ils soient.
    Anne

    Répondre
  13. Pierre

    Pour Anne
    Merci pour ce gentil message qui évidemment m’émeut.
    Ces récits sont des passages de relais, moi aussi quelqu’un m’a aidé à passer à l’acte (petit clin d’oeil à Jen-Claude L.). Il faudrait qu’à mon tour j’apprenne de vous à prendre mon temps ;o)
    Buen Camino Norte
    Pierre

    Répondre
  14. Annick

    Via de la Plata
    Quel bonheur Pierre de recevoir ce mail nous informant de vos récits (pas besoin de cela, car souvent je m’évade sur votre site, et cela dure des heures, mais quel bonheur. Cette année un ménisque m’a joué un mauvais tour, je viens d’être opérée, mais je repars l’an prochain!!! et pourquoi pas la Via de la Plata. .. En attendant, merci Pierre, car si je suis partie deux fois , c’est grâce à vous.

    Répondre
  15. Pierre

    Pour Annick
    Bonjour Annick,
    Aie ! pour le ménisque, mais vous ne semblez pas inquiète. Merci pour votre accompagnement et Buen Camino pour vos prochaines aventures.

    Répondre
  16. jean christophe

    information
    Nous sommes allés du Puy à Compostelles il y a 15 ans… et considérons faire la via plats. Merci pour l’excellente information que nous partagez généreusement. Deux questions: Nous pensons marcher en mars; moins de monde, moins chaud, mais est ce que les auberges seront ouvertes? Et puis, marchons nous toujours sur des sentiers, ou y a t il une proportion importante de “bitume”. Merci de nous dire.

    Répondre
  17. Pierre

    Pour Jean-Christophe
    Bonjour,
    Pour ce qui est des auberges en mars je ne peux pas vous renseigner, il faudrait vous procurez un guide de ce Chemin d’autant plus qu’il a de plus en plus d’adeptes et que sa logistique s’améliore d’année en année.
    Pour ce qui est du “bitume” il y en a à mon avis à peu près la même proportion que sur les autres Chemins. Aucun des Chemins n’est totalement un chemin de randonnée dont le but est plutôt de prendre l’air, de faire du “sport”, de découvrir la nature. Ce sont plutôt des voies piétonnières pour se rendre d’un point à un autre, pour faire un voyage, et qui évitent autant que faire se peut l’asphalte. Il leur faut faire un compromis entre évidemment l’agrément de la marche à pied mais aussi trouver un trajet court et sans trop de difficultés pour atteindre le but dans un temps et un effort raisonnables. Vous l’aurez compris je ne suis pas foncièrement hostile au “goudron”. Il est d’ailleurs possible qu’au printemps il y en ait un peu plus car compte tenu des crues certains sentiers doivent être impraticables.
    Dans tous les cas Buen Camino et merci d’avoir pris le temps de me lire

    Répondre
  18. pellizzari sylvie

    via de la plata
    Michel et moi-même partons le 20 mars de SEVILLE pour FISTERRA. Pouvez-vs ns informer s’il y a des difficultés particulières au cours du chemin, trouvons-ns des hébergements facilement et enfin le tracé de la via est-il bien indiqué ?

    Répondre
  19. Pierre

    Pour Sylvie et Michel
    Bonjour,
    Le trajet est relativement bien tracé avec parfois des lacunes dans les sorties de ville, enfin c’est souvent là que je me suis égaré, mais peut-être n’étais-je simplement pas bien réveillé !
    Pour les hébergements je n’ai pas eu de problème, mais il faudrait bien sûr se renseigner pour cette période de l’année. Il y a sans doute des bons guides pour cela.
    Sinon la difficulté est évidemment la forte chaleur dans le sud, mais en mars-avril vous y échapperez et ce sera plutôt les crues des ruisseaux qui poseront quelques difficultés, mais où serait-le plaisir s’il n’y en avait pas ;o)
    Buen Camino

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *