En direct du Chemin 2009 : quelques impressions à chaud

En attendant un récit plus détaillé de ce périple qui m’a mené d’Auffargis, chez moi, à Saint-Jacques de Compostelle par la voie de Tours puis le Camino Norte, voici ci-dessous les messages que j’ai envoyés au cours du voyage, un mini-blog du Chemin.

Je relance une impression de mon livre "Cheminements", le récit de ma marche du Puy-en-Velay jusqu'à Saint-Jacques de Compostelle. Vous pouvez le découvrir et le réserver ICI, sans engagement.
Départ 2009 pour Compostelle

Départ 2009 pour Compostelle

Aujourd'hui je repars pour Compostelle. Je pars de chez moi à Auffargis (78) près de Rambouillet, direction Orléans, Tours, Poitiers, Saintes, Bordeaux, Bayonne, Irun puis la côte nord de l'Espagne : San Sebastian, Bilbao, Santander, Oviedo, Santiago de Compostella et si j'ai le courage encore un petit tour au cap Finisterre. Environ 1 900 km. En route j'essayerai de garder le contact, n'hésitez-pas à me poser vos questions et à me donner vos commentaires, sinon à début novembre. ...
Compostelle 2009 : viva España

Compostelle 2009 : viva España

Bonjour à tous, Ce soir je serai en Espagne, à Irun après 930 km, 30 jours de voyage dont un arrêt d'une journée en famille à Bordeaux. L'adjectif qui me vient à la tête est "austère". Ce Chemin par la voie de Tours est austère ; un chemin souvent sur goudron cotoyant à nombreuses reprises autoroutes ou grandes nationales ; jusqu'à Tours peu ou pas d'hébergement à bon marché ; peu de pèlerins : j'ai croisé 2 Belges et un Canadien, qui fait en ce moment route avec moi, qui vont jusqu'à Saint Jacques et environ 5 personnes qui faisaient un tronçon plus une dizaine de cyclistes Hollandais et Belges en route vers Santiago.
Compostelle 2009 : Aviles

Compostelle 2009 : Aviles

Bonjour à tous, Tout d'abord merci à tous ceux qui ont répondu à mon précèdent message et qui m'ont envoyé leurs encouragements. Aujourd'hui 5 octobre, 48ième jours du voyage, je suis à Aviles à 1470 km du point de départ et à 315 km de Santiago.
Compostelle 2009 : Santiago, enfin

Compostelle 2009 : Santiago, enfin

Bonjour à tous, Ca y est, aujourd'hui 15 octobre,  je suis à Santiago. Le Chemin c'est comme la vie, il arrive un moment où on pense que le seul but est désormais de terminer le voyage mais il suffit d'une belle rencontre, d'un accueil chaleureux, d'un encouragement pour que tout s'illumine à nouveau, pour que tout reprenne de l'intérêt. Ce fût le cas cette fois ci : après un passage à vide vers la 5iéme semaine la fin fût plus tonique, plus vivante, plus gaie. Bien sûr l'émotion à l'arrivée est moins intense que la première fois mais elle est toujours présente entre joie d'être enfin arrivé et tristesse de quelque chose de fort qui se termine. Quelques chiffres : environ 1 800 km parcourus en 58 jours dont un jour de repos 5 jours de vraie pluie, notamment 3 jours au pays basque espagnol pendant que Bayonne était inondé, au moment où les "montagnes russes" transformées en torrents s'en donnaient à coeur joie !
Compostelle 2009 : Santiago, suite

Compostelle 2009 : Santiago, suite

Bonjour à tous, Toujours à Saint-Jacques où j'attends Hélène, ma femme, pour passer quelques jours avant de retrouver la froidure de la région parisienne, je vois arriver un à un les autres membres du "village" et c'est à chaque fois un plaisir de voir leur visage s'illuminer en arrivant devant la cathédrale, devant le but du voyage qu'il soit religieux ou simplement symbolique. A chaque fois c'est accolades ou embrassades comme si nous étions désormais liés par cette aventure.
Compostelle 2009 : Home, sweet home

Compostelle 2009 : Home, sweet home

Bonjour à tous, Ca y est me voilà de retour à Auffargis après un voyage en bus Santiago-Paris de 25 heures. Certes c'était long mais c'est faisable surtout que le car n'était pas plein et qu'il était possible de s'étaler sur deux sièges. A l'arrivée le soleil nous attend. Pour clore ce périple espagnol nous avions fait une petite virée en voiture qui nous a conduit au cap Finisterre, à Muxia, La Corogne, Lugo et Sobrado avant un retour à Santiago où nous nous sommes offert un plateau de fru...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *