Avant-propos

sur ma marche vers Compostelle à partir du Puy-en-velay

Donc après environ 1600 km (du Puy en Velay au cap Finisterre), du 26 août au 26 octobre 2008, dans les chaussures et 10 kilos en moins je reprends la vie “normale”.

Le chemin se décompose en deux parties bien distinctes dans leurs paysages, leurs infrastructures et même les gens qui les fréquentent : la partie française, c’est la Via Podiensis, du Puy en Velay jusqu’à Roncevaux, et la partie espagnole dite aussi Camino frances ou plus simplement le Camino, de Roncevaux à Saint-Jacques de Compostelle (Santiago). On peut ensuite, ce que j’ai fait, continuer jusqu’au cap Finisterre.

Je tiens à rassurer tout le monde : ce ne fut pas difficile, ce n’est pas éprouvant. Il y a bien sûr, comme dans la vie, des moments douloureux et des doutes (je me suis payé deux tendinites, une à la jambe gauche puis, pour ne pas faire de jaloux, une à la jambe droite. Par contre pas une ampoule). C’est juste un chemin à parcourir, il suffit d’entrer dans le “jeu”, de le prendre comme il est avec des portions agréables, des portions laborieuses. Je n’y ai pas vu de portions pénibles, même les traversées de grandes villes font, pour moi, partie intégrale du chemin.

On peut même dire que c’est un luxe inimaginable de pouvoir faire ça, de disposer de tout ce temps et d’être détaché de tout le bruit de fond de la vie ordinaire. C’est une aventure personnelle et collective. C’est un monde en soi qu’on ne peut vraiment découvrir que de l’intérieur et en fait c’est une infinité de mondes, chacun le sien, qui se rencontrent et vont dans la même direction. Sans dénigrer ceux qui font le chemin par petits bouts, il ne s’agit absolument pas du même voyage.

Par ailleurs vous pouvez également consulter les pages concernant la préparation et la logistique de ce voyage.

Pour un premier aperçu de mon Chemin, pour quelques impressions, photos ou sons, glanés au cours de ce périple, vous pouvez visionner cette petite vidéo, sinon vous pouvez tout de suite découvrir ma première étape : arrivée au Puy-en-Velay.

Impressions glanées sur le Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle
Liste des étapes
Étape suivante
Via Podiensis : Le Puy-en-Velay »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.