Le sac à dos pour Compostelle

Voici le contenu de mon sac tel qu’il est revenu après mon voyage en 2009 depuis chez moi (Auffargis en région parisienne) jusqu’à Santiago en passant par la voie de la côte nord. Il tenait bien sûr compte de mon expèrience en 2008.

Compte-tenu du côté “physique” du Camino Norte j’ai finalement décidé de renvoyer en cours de route certains articles pour m’alléger.

Significations des têtes de colonnes :

  • Q = quantité d’un article
  • P-Unité = poids unitaire d’un article
  • P-Sac = poids des articles dans le sac
  • P-Moi = poids des articles sur moi (c’est à dire qui ne sont pas en général dans le sac)

N’hésitez-pas à poser vos questions ou noter vos remarques dans la zone commentaires en bas de page ou par la page contact.

Les sacs Q P-Unité P-Moi P-SacRemarques
Sac à dos 50 litres avec housse anti-pluie 1 2130 g   2130 g C’est amplement suffisant.
L’important c’est le réglage de la sangle abdominale. C’est elle qui permet de porter le sac sans avoir mal aux épaules.
Banane ventrale 1 190 g 190 g   Pour papiers, crédentiale, …
Je l’ai toujours sur moi.
Poids total “Sacs” 2320 g 190 g 2130 g
Les chaussures Q P-Unité P-Moi P-SacRemarques
Chaussures de marche 1 1200 g 1200 g   Je reste fidèle aux chaussures montantes qui maintiennent la cheville.
Chaussures de repos (sandales) 1 550 g   550 g Légères avec semelles anti-dérapantes. Je pourrais éventuellement marcher avec elles sur le chemin.
Poids total “Chaussures” 1750 g 1200 g 550 g
Vêtements et accessoires Q P-Unité P-Moi P-SacRemarques
J’ai longtemps été un partisan du coton et même de la laine en ce qui concerne les chaussettes.
Le synthétique était associé dans mon esprit à irritations, mycose… Bref un produit à fuir.
J’avais régulièrement des ampoules et un jour j’ai décidé de tenter le coup : des chaussettes en synthétique. Depuis je n’ai plus eu une seule ampoule. Pour les grandes sorties j’utilise des modèles marqués “Coolmax” et je m’en porte bien.
Dans l’élan j’ai testé les T-shirts et les chemises synthétiques : ils sèchent beaucoup plus vite et évacuent beaucoup mieux l’humidité. Je les ai adoptés. Du coup je me retrouve avec un “tout synthétique” à l’exception des vêtements de nuit où je préfère le contact du coton.
Slips : synthétiques – type sport 2 35 g 35 g 35 g
Chemisettes manche courte – synthétique 2 195 g 195 g 195 g
Chemise manche longue – coton 1 390 g   390 g Pour le soir, en cas de froid ou aussi de grand soleil pour protéger les bras.
Polaire manche longue 1 485 g   485 g
Paires de chaussettes de marche, hautes, synthétiques 3 85 g 85 g 170 g Deux paires pourraient suffire en été mais avec trois paires on peut, en cas de pluie, en conserver une toujours séche pour le soir : la première paire n’ayant pas pu sécher sur le sac pendant la journée et la deuxième ayant été trempée dans les chaussures lors de la marche. En cas de pluie persistante le matin on remettra la moins humide en abritant la paire séche dans le sac. Je peux marcher avec une paire de chaussettes humides (je l’ai fait souvent) mais, quand il fait froid, rester immobile le soir avec les pieds humides c’est un rhume garanti en ce qui me concerne
Gilet coupe-vent sans manche 1 325 g   325 g
Pantalon transformable en short 1 435 g   435 g Pour le soir.
Short 1 390 g 390 g  
Ceinture cuir 1 100 g 100 g  
Mouchoirs tissu 4 15 g 15 g 45 g Pour s’éponger le front c’est quand même mieux que le papier, et j’ai horreur de me moucher dans du papier. En route j’ai attrapé un rhume, je me suis fait des mouchoirs dans du papier toilette.
Poncho 1 650 g   650 g Je n’ai pas opté pour l’anorak, il finit toujours par percer et sous le poncho on transpire moins.
Je n’ai pas gardé la housse de rangement toujours trop étriquée pour ma patience lors du rangement ; un sac plastique fait l’affaire.
Chapeau 1 105 g 105 g   Evite d’emporter des lunettes de soleil et permet de se protéger des premières gouttes en cas de pluie.
Poids total “Vêtements et accessoires” 3655 g 925 g 2730 g
Couchage Q P-Unité P-Moi P-SacRemarques
Sac de couchage 15° 1 640 g   640 g Indispensable en Espagne si on couche en refuge : ils ne fournissent pas de couverture et même quelfques fois il n’y a pas d’oreiller.
J’ai pris un sac léger (15°) qui s’est avéré un peu juste certaines nuits.
Je ne prends pas la housse, je n’aime pas le temps passé à rouler puis enfiler le sac dans cet étroit contenant ; un grand sac plastique est plus pratique et plus léger.
Caleçon – coton 1 35 g   35 g Sert de pyjama et de slip d’appoint.
T-shirt coton 1 150 g   150 g Sert de pyjama et de T-shirt d’appoint.
Protections auditives 1 20 g   20 g Indispensable dans les dortoirs. J’ai remplacé la boite par un petit sachet plastique.
Petite boîte pour protections auditives en service 1 5 g   5 g Facutatif : permet d’isoler la paire en service.
Masque cache lumière 1 15 g   15 g Indispensable : souvent il n’y a pas de volets, les gens circulent la nuit,…
Petit réveil de voyage 1 35 g   35 g Facultatif mais bien commode parfois si on veut partir tôt. Il est plus discret qu’un téléphone portable mais peut aussi être remplacé par une montre avec alarme.
Poids total “Couchage” 900 g   900 g
Repas Q P-Unité P-Moi P-SacRemarques
Quart 1 50 g   50 g Il est en métal. Un quart en plastique serait sûrement plus judicieux : il peut aller au micro-onde, on ne se brûle pas les lèvres quand le liquide est très chaud.
Couverts (cuillère + fourchette) 1 25 g   25 g
Couteau suisse 1 60 g 60 g  
Poche à eau 2 L 1 240 g   240 g J’ai dû en racheter une en cours de route la précédente qui datait de l’an dernier s’est mise à fuir. L’ancienne se mettait dans une poche latérale, celle-ci dans la poche dorsale du sac : c’est plus équilibré au niveau portage. Je la remplis en fonction de la distance à parcourir et de la température.
Gourde métallique 0.6 l 1 100 g   100 g Plus agréable pour boire pendant les repas. J’ai perdu celle du départ de 0,5 lf
Poids total “Repas” 475 g 60 g 415 g
Toilette et hygiène Q P-Unité P-Moi P-SacRemarques
Serviette 1 195 g   195 g Petite serviette genre “nid d’abeille” qui sèche trés vite
Savon 1 100 g   100 g Type savon de Marseille pouvant servir à la fois pour le corps (y compris shampoing) et le linge. Il a tenu 6 semaines
Gel lessive 1 300 g   300 g En 2008 je n’en avais pas pris, je me servais uniquement du savon de Marseille mais avec la lessive il s’usait très rapidement. En 2009 je prends un plus petit savon et un gel. J’en ai eu assez pour tout le trajet.
Dentifrice 1 65 g   65 g
Brosse à dent 1 10 g   10 g
Fil à dent 1 5 g   5 g
Coton tige 2 2 g   4 g Facultatif
Lime à ongle 1 5 g   5 g
Pince à épiler 1 5 g   5 g
Ciseau à ongle 1 15 g   15 g
Papier toilette 1 130 g   130 g Souvent absent dans les refuges espagnols. Peut également servir de mouchoir en papier.
Poids total “Toilette et hygiène” 829 g   829 g
Pharmacie Q P-Unité P-Moi P-SacRemarques
De façon générale l’idée est de pouvoir palier un petit souci (ampoules, petites blessures, dérangement gastrique…) Si un problème plus important survient il y a des pharmacies et des médecins sur le chemin.
Il est prudent d’avoir une ordonnance sur soi pour pouvoir renouveller ses médicaments personnels, à échéance ou en cas de perte, et une ordonnance pour se procurer des médicaments de base (diarrhée, tendinite,..) sans avoir à repasser chez un docteur
Petits bobos 1       10g de coton, deux compresses, un antiseptique (petit flacon en plastique d’Hexomédine, 50 cm Albuplast, 50 cm Elastoplast, pansements ampoules type Compeed…
Anti-diarrhèe 1       Le minimum avant de passer par une pharmacie.
Antidouleur 1       Aspirine, anti-inflammatoire en cachet et en gel…
Plaquette Micropur 1       Ca ne pèse rien et ça peut servir en cas de doute sur l’eau.
Médicaments personnels 1       S’il y a lieu avec leur ordonnance en cas de perte.
Ordonnance de secours 1      
Bain de bouche 1       Petit flacon.
Poids total “Pharmacie” 500 g   500 g
Divers Q P-Unité P-Moi P-SacRemarques
Ficelle 1 15 g   15 g 5 m ; permet de remplacer un lacet, une ceinture, un fil à linge,…
Pinces à linge 8 4 g   32 g
Epingles de nourrice 1 6 g   6 g Un lot de 8.
Petit nécessaire couture 1 6 g   6 g
Plastique bulles 1 20 g   20 g Permet de s’asseoir sur un terrain détrempé.
Lunettes de vue 1 20 g 20 g   Et oui je suis bigleux !
Penser à la petite lingette pour les nettoyer.
Montre poignet 1 20 g 20 g  
Lampe frontale 1 115 g   115 g Avec ses piles. Je n’ai pas pris d’ampoule de rechange.
Téléphone portable 1 87 g 87 g   Avec dragonne de portage.
Accessoires téléphone portable 1 70 g   70 g Chargeur.
Appareil photo numérique 1 208 g 208 g   Avec housse de ceinture, batterie de secours, mémoire supplémentaire.
Accessoires appareil photo numérique 1 147 g   147 g Chargeur. Au total c’est quand même 4 fois moins lourd qu’un reflex.
Dictaphone 1 134 g 134 g   Avec piles de rechange (4 x AAA) qui peuvent servir pour la frontale, dragonne, micro, écouteurs.
Multiprises 1 30 g   30 g Bien utile dans les refuges où il n’y a parfois qu’une prise pour tout le dortoir.
Boîte plastique étanche 2 60 g   120 g Pour la pharmacie et le matériel fragile (les lunettes la nuit par exemple).
Sac plastique à tout faire 1 100 g   100 g Un lot pour emballage des vêtements, plus dépannage : poubelle, linge sale,…
Nota : le poids d’un sac plastique n’est pas négligeable (20 à 50g selon la taille).
Poids total “Divers” 1130 g 469 g 661 g
Papiers divers Q P-Unité P-Moi P-SacRemarques
Papiers 1 15 g 15 g   Carte d’identité, carte vitale, attestation mutuelle, carte européenne d’assurance maladie, …
Crédentiale 2 25 g 50 g   Il m’en a fallu une deuxième pour finir le parcours.
Argent 1 150 g 150 g   Argent liquide, carnet de chèques (en France), portefeuille, carte de crédit.
De quoi écrire (dans le sac) 1 150 g   150 g Répertoire d’adresses (sur une feuille),
un stylo, carnet de route si on veut garder trace des événements de la journée ou écrire à quelqu’un, quelques enveloppes.
De quoi écrire (sur moi) 1 100 g 100 g   un crayon, un petit carnet de note (permet aussi de donner son adresse à d’autres pèlerins).
Livre de poche 1 300 g   300 g Facultatif mais bien agréable…`
Dictionnaire 1 100 g 100 g   Facultatif selon vos connaissances.
En 2008 je n’en avais pas. En 2009 j’emporte un dictionnaire français-espagnol, surtout que j’ai opté pour un guide espagnol en espagnol.

 

Poids total Papiers divers 865 g 415 g 450 g
Guides et cartes Q P-Unité P-Moi P-SacRemarques
Leur choix dépend évidemment de la destination.
En 2008, sur la voie Le Puy- Compostelle il était presque possible de s’en passer tellement le chemin est bien balisé et les possibilités d’hébergement nombreuses.
En 2009, sur la voie Paris – Compostelle par la côte nord, cela à l’air plus compliqué et j’emporte un maximum d’informations.
Ci-dessous ce que j’emporte pour 2009.
Guide du Chemin en Espagne 1 300 g   300 g Guide + quelques documents papiers.
A éliminer au fur et à mesure de ma progression. Je ne conserve sur moi que les pages relatives à la journée en cours et la suivante (au cas où je voudrais rallonger l’étape).
Poids total Guides et cartes 300 g   300 g
Ce que j’ai renvoyé à la maison Q P-Unité P-Moi P-SacRemarques
Ci-dessous la liste des objets renvoyés à la maison pour alléger mon sac. Sauf indication contraire ils ne m’ont pas manqués.
Bâtons de marche 2 230 g   460 g
Paire de guêtres courtes 1 55 g   55 g
Sac à viande en soie 1 140 g   140 g Pour en finir je me suis tout le temps servi du sac de couchage.
Gant de toilette 1 60 g   60 g
Cartes région parisienne 1 330 g   330 g Lot de cartes pour rejoindre le chemin Paris-Orléans depuis chez moi.
Je les renverrai dès que possible, environ 3 jours après le départ.
Guide du Chemin en France 1 600 g   600 g Guide + quelques documents papiers.
A éliminer progressivement au fur et à mesure de ma progression.
Dictionnaire français-anglais 1 100 g   100 g Tous comptes faits j’arrive à me faire comprendre.

Au final en 2009 je me retrouve donc avec :

  • Sur moi environ 3,300 kg : chaussures, banane, appareil photo à la ceinture, short, chaussettes, chapeau, …
  • Sur le dos environ 9,500 kg : le sac avec seulement la documentation pour L’Espagne.
  • Il faut rajouter un maximum de 2 kg d’eau et environ 0.5 kg pour la nourriture (sauf cas exceptionnel où il est impossible d’acheter sur place de quoi préparer son repas du soir).

Soit un portage total compris entre 12,8 kg (sans eau ni nourriture) et 15,3 kg, ce qui correspond à environ 20% de mon poids corporel nu, sachant que celui-ci est passé de 78 kg au départ à 70 kg à l’arrivée.

Retour à :
Liste des ressources
Ressource précédente
Ressource suivante
Duvet ou sac à viande ? »

Réimpression de mon livre, "Cheminements", qui reprend le texte et les photos de mon carnet de voyage vers Compostelle. Avec plus de 300 photos c'est un livre à offrir ou à s'offrir, un livre pour se rappeler son Chemin, pour le partager avec ses proches ou pour en rêver. Vous pouvez le découvrir et le commander ICI.

137 commentaires sur “Le sac à dos pour Compostelle”

  1. Gardères Pierre

    sac et batons
    Bonjour Pierre
    Je suis également retraité et prépare ce voyage pour l’année prochaine.
    Concernant ton sac : en ordre de marche, tu portes donc vêtements + sac + nourriture eau environ 16,300 kilos ; il est communément admis que le randonneur ne doit pas porter plus de 20% de son poids corporel nu ; si tu pèses environ 80 kilos, tu es dans la norme.
    J’ai lu sur ton (remarquable) reportage de 2008 que tu utilisais les batons en montée et non en descente ; cela m’a surpris ; étant randonneur, les seuls cas où j’utilise les batons, c’est en descente, quand c’est long et pentu. Pour cela, il faut les ralonger pour ne pas devoir trop pencher le corps vers l’avant et donc ne pas modifier le comportement du sac ; si tu utilises cette technique, tu économiseras tes genous.
    Bonne route;

    Répondre
  2. Pierre

    RE : sac et bâtons
    Bonjour Pierre,
    Pour le poids c’est ça, tout au moins au départ !
    Voilà 3 semaines que je suis parti vers le Camino Norte et je n’ai pas encore utilisé mes bâtons. Je pense que je vais les renvoyer. Mais en fait quand je m’en sers c’est pour améliorer ma “performance” notamment dans les montées où les bras peuvent alors seconder les jambes.
    Sur le chemin il y a quelques descentes un peu raides (voir Monistrol par exemple) mais ce n’est pas de la haute montagne. Pour ma part je n’ai pas besoin des bâtons en descente et puis je trouve qu’il y a un risque à se prendre les pieds dedans. A chacun ses habitudes.

    Répondre
  3. Daniel

    Le buget
    Bonjour Pierre,

    Félicitation Pierre pour ton remarquable site très bien rédigé et très agréable visuellement.
    J’ai lu l’ensemble de ta rédaction et j’attends avec impatience la suite de ton aventure de 2009.
    J’aimerai te poser une question si cela n’est pas indiscret, à combien estimes-tu le budget pour un tel voyage? (sujet non abordé dans le site)
    Je comptes partir fin avril pour le chemin de Compostelle en prenant comme point de départ le Territoire de Belfort via Le Puy en Velay.
    Crois-tu qu’un budget de 2000 euros suffira.

    Merci pour ta réponse, et bonne continuation.

    Cordialement

    Daniel

    Répondre
  4. Pierre

    RE : Le budget
    Bonjour Daniel,
    C’est vrai que je ne parle pas du budget car il dépend beaucoup du mode de vie de chacun (préparer ses repas ou aller au restaurant, en refuge ou en hôtel,…).
    Pour ma part je n’ai pratiquement jamais préparé mes repas mais j’ai toujours été en refuge à chaque fois qu’il en existait un.
    Le point dur c’est la France hors des chemins “classiques”, pour toi par exemple de Belfort au Puy. Pour moi ce fut de Paris à Tours. Hébergements et restauration bon marché sont rares. Comme relaté dans mon récit il faut se renseigner avant de partir et sur place dans les mairies ou Offices de Tourisme.
    Pour mon voyage 2009, je viens de faire un bilan pour pouvoir te répondre, j’ai dépensé environ 2000 euros. Si je n’ai pas fait dans le luxe mon ascétisme n’a pas non plus été des plus rigoureux.
    Donc en faisant un peu attention 2000 euros devraient te suffire.
    Buen Camino !

    Répondre
  5. Loulou

    tapis de sol
    Bonjour Pierre,
    Je calcule le poids de mon sac au plus juste pour partir à compostelle d’ici douze jours,et j’ai une question concernant le tapis de sol , es-ce bien utile d’en emporter un ?? je préfèrerai à poids égal prendre des vêtements …Mon sac aujourd’hui pèse sept kg ,eau (1l)comprise .je ne veux pas aller au-delà de huit kg !
    cordialement
    Louisette

    Répondre
  6. Pierre

    RE : tapis de sol
    Avez-vous l’intention de dormir sous la tente ? Avec un sac de sept kilo c’est peu probable à moins que quelqu’un voyage avec vous et la porte. Sinon, à mon humble avis, vous n’avez pas besoin de tapis de sol.
    Buen Camino Louisette.

    Répondre
  7. Loulou

    tapis de sol
    Bonjour Pierre,
    Merci de votre réponse ! Je ne campe pas et mon amie avec qui je pars ne porte que ses affaires .
    J’ai repensé mon sac ,sans le tapis de sol ,du coup j’ai à poids égal pris une polaire et un tee-shirt en plus .
    Le départ approche (moins d’une semaine)et depuis deux ans que nous avons préparé ce magnifique projet , il nous tarde de poser le pied sur LE chemin.
    A mon retour je vous donnerai de mes nouvelles..
    Louisette

    Répondre
  8. Annick Lecourt VandenBroucke

    Composition du sac
    Très fidèle à votre site, pour tous vos commentaires et photos- nous partons mardi et j’ai pris une dernière fois conseil pour le remplissage de mon sac à dos!en suivant vos conseils, je pense arriver à tout emporter! mais quel dilemme
    Merci encore pour vos admirables récits. Annick

    Répondre
  9. Christine et Patrick

    Bravo et merci
    Bonjour Pierre,
    Je viens de dévorer votre site d’une traite,je le trouve très intéressant pour les futurs pèlerins comme nous. J’attends la suite de vos étapes pour l’année 2009 avec grande impatience.
    Mon mari et moi même envisageons très sérieusement un départ pour St Jacques d’ici 2 ans, si sa corporation lui laisse le champ libre durant 2 mois. Nous partirons alors sur la voie de Tours (nous sommes d’Amboise). D’ici là, nous allons nous entrainer dés l’année prochaine en faisant un mini-pèlerinage jusqu’à la magnifique ville de Saintes.
    Bref, tout ceci pour vous dire bravo pour vos pèlerinage, votre site et vos récits… C’est vous qui nous faites envie 🙂
    Christine

    Répondre
  10. Pierre

    Pour Christine et Patrick
    Merci de partager ce récit.
    D’ici 2 ans il y aura surement des améliorations sur cette voie qui devient de plus en plus populaire.
    Bon futur Camino.

    Répondre
  11. Christine et Patrick

    Merci
    Merci pour vos encouragements. Si par hasard, au cours de l’un de vos futurs voyages, vous passez par la ville d’Amboise, c’est avec un grand plaisir que nous vous inviterons à notre table et mettrons une chambre à votre disposition.
    Amicalement
    Christine

    Répondre
  12. carine

    merci pour votre site
    Bonjour Pierre,

    Je pars depuis Figeac vers Saint Jean Pied de Port ce 21 août 2010 et j’ai lu tout votre site, je vous remercie pour tous ces renseignements qui m’ont aidée à faire mon sac, mon ami qui m’accompagne a déjà fait le Chemin depuis le puy à Figeac et donc nous continuons pour finir le Chemin au printemps prochain, nous vous donnerons des nouvelles à notre retour

    Merci pour tous vos renseignements

    Carine

    Répondre
  13. Anonyme

    Poids
    Remarquable le détail. C’est un peu lourd tout de même ! Je pense que vous pouvez alléger votre sac à dos ! Des idées sur le site : randonnerleger
    Le poids c’est très important… les bâtons aussi !

    Répondre
  14. Pierre

    RE : Poids
    Bonjour “Anonyme”,
    Je ne prétends pas détenir la vérité. Ce texte reflète simplement mon vécu. Il est vrai que j’ai parfois du mal à alléger ce sac, peut-être par paresse intellectuelle (il faudrait bricoler son propre matériel…) ou parce que je n’ai pas encore atteint un certain détachement…
    J’ai été voir le site conseillé [ http://www.randonner-leger.org],et je l’ai lu avec beaucoup d’intérêt, il y a plein d’idées que je vais étudier… ce pourrait-être une nouvelle orientation de mes voyages.
    Pour les bâtons cela dépend probablement de chacun, j’ai essayé avec et sans et je me sens plus à l’aise sans. Mais pour mon prochain départ je pense en prendre un car il m’est arrivé d’en avoir besoin ne serait-ce que pour passer un gué à pied sec.

    Répondre
  15. Madeleine

    Couchage et nourriture
    Bonjour Pierre,

    Félicitations pour tous vos récits pationnants.
    Deux questions: Départ: mi-Mai d’Air-sur-Adour pour Santiago. Pensez-vous qu’à cette période de l’année le sac de couchage soit nécessaire? J’ai un sac à viande en soie et une petite couverture polaire. Les 2 sont moins lourds qu’un S. de C.

    Nourriture: Y a-t-il petits restos avec pensions pélerins pour le soir dans la plupart des étapes? Quels sont les jours fermés en Espagne? Ceci afin de pouvoir se ravitailler!

    Merci de votre réponse et bonne chance pour vos prochains projets.

    Madeleine

    Répondre
  16. Pierre

    Bonjour Madeleine
    Pour le sac de couchage il faut savoir qu’en Espagne il n’y a en général pas de couverture dans les refuges pour pèlerins. Je vous conseille d’essayer votre équipement dans des conditions similaires pour faire votre choix. Dans la région de Burgos par exemple il peut faire frisquet en cette saison. J’avais trouvé ce site :
    http://www.reseaumeteo.fr/climat.php?ville=Burgos
    vous pouvez comparer avec des villes que vous connaissez pour faire une idée.

    Pour les jours de fermeture il y a évidemment le dimanche et tous les jours fériés, et ça c’est imprévisible, il y a beaucoup de fêtes locales. Le plus difficiles ce sont les horaires qui ne coïncident pas souvent avec les heures aux quelles on traverse les villages. Mais il ne faut pas s’inquiéter, comme tout le monde vous vous adapterez sans peine, c’est juste un autre rythme à prendre.
    Buen Camino Mdeleine et racontez-nous.

    Répondre
  17. Lionel

    réservation et couchage
    Bonjour et bravo pour votre site,

    Je compte partir seul du Puy à Pâques (24-25 avril 2011),
    Pensez-vous qu’il faille réserver les gîtes en cette saison (vacances scolaires) et est-il indispensable d’avoir un sac de couchage ou un sac à viande pour les gîtes en France ?

    Merci de votre réponse et encore bravo pour votre site.

    Lionel.

    Répondre
  18. Pierre

    RE: chariot de pèlerin
    Bonjour Roland,
    Même si votre message s’apparente à une pub, je l’ai conservé en le simplifiant (les gens intéressés sauront trouver toutes les informations concernant cet équipement en interrogeant leur moteur de recherche préféré) car c’est vrai que cela peut-être une solution pour certains. J’en ai croisé sur le Chemin.
    Cordialement

    Répondre
  19. Pierre

    RE : réservation etcouchage
    Bonjour Lionel,
    Je conseille de réserver la première nuit (celle d’arrivée au Puy) et éventuellement la suivante (le soir de la première étape) puis de réserver chaque jour pour le lendemain. Ceci est à adapter en fonction de la fréquentation sur le Chemin, je me rappelle avoir réservé 4 jours à l’avance vers Saint-Jean-Pied-de-Port.
    En France les refuges fournissent une couverture. Je ne sais pas si c’est suffisant en avril. Si vous n’emportez pas de duvet il faudra emporter un sac à viande, c’est plus hygiénique.
    Buen Camino !

    Répondre
  20. lionel

    couchage
    Merci Pierre pour vos infos,

    Mais j’ai encore quelques questions…

    Un sac à viande, c’est tout petit ???
    On peut pas domir comme un saucisson pendant plusieurs semaines ???

    Pour réserver chaque jour, il faut un carnet d’adresse, j’ai entendu parlé du “miam-miam-dodo” c’est bien ou il existe plus pratique ???

    Cordialement

    Répondre
  21. Pierre

    RE : couchage
    Bonjour Lionel,
    Un sac à viande a la taille d’un sac de couchage et il en existe avec une fermeture éclair. Personnellement j’emmène un duvet léger.
    Tout les guides donnent une liste d’adresses plus ou moins à jour. Vous pouvez aussi voir l’ACIR (consulter en haut de page ma rubrique Ressources puis Annuaire des liens utiles). “Miam-miam-dodo” a l’air très bien. Je ne l’avais pas sur moi mais j’ai eu l’occasion de le consulter ponctuellement quand dans certains refuges il était mis à disposition et il m’a été très utile.
    Cordialement.

    Répondre
  22. Robert

    information
    Bonjour Pierre, félicitations j’ai lu et relu avec grand intérêt tout ce que tu as fait. Je pars de Bordeaux ou de Montréal du Gers en août 2012.
    L’ intention faire 1000 KM en 2 mois, entre 15 et 20 KM par jour. Peux- tu me dire qu’elle partie des deux tu as préféré et quel chemin est le mieux balisé pour un étranger.
    merci à l’avance et encore bravo

    Répondre
  23. Pierre

    Pour Robert
    Bonjour,
    Tu ne précises pas si tu compte passer par le Camino Norte ou par le Camino Frances. C’est dans tous les cas ce dernier qui est le mieux balisé, impossible de se perdre ! Mais il y a aussi beaucoup plus de monde.
    Pour ma préférence je pense que ça ne tient pas au lieu mais à la découverte du Chemin, de soi sur le Chemin, ensuite ce ne sera plus que l’envie de renouveler cette émotion, cette expérience, qui n’a lieu qu’une fois, la première. Pour moi c’était donc le Camino Frances en dépit de sa trop grande fréquentation.
    Donc Buen Camino quelque soit ton choix

    Répondre
  24. Robert

    information
    Merci Pierre d’avoir pris le temps de me répondre .Ce sera par la Camino Frances. Mon questionnement étais plus pour la partie entre Bordeaux et St Jean Pied de Port ou
    Montréal du Gers et St Jean Pied de Port. Vu que je le ferai surement qu’une fois .Pour respecter mon 1000 km à ton avis là qu’elle de c’est deux parties offre le meilleur défié.
    Merci encore.
    Robert

    Répondre
  25. Pierre

    Pour Robert – suite
    Le Chemin par Montréal du Gers, c’est à dire en fait par la voie du Puy, est de loin le mieux balisé et le mieux équipé mais encore une fois est beaucoup plus fréquenté que celui par Bordeaux. Ce dernier va rejoindre Saint Jean Pied de Port en traversant les Landes qui sont considérées par certains comme très déprimantes, mais cela dépend évidemment du caractère de chacun. Pour cette voie vous pouvez lire mon récit par le Camino Norte et celui de mon camarade de route Christian, un de vos compatriote, ainsi que celui d’Irène qui elle a rejoint Saint-Jean-Pied de Port par Bordeaux mais au printemps (voir ces récits dans Ressources >> Liens).
    Cordialement

    Répondre
  26. NOMINE Marie-Paule

    renseignement
    Bonsoir, j’ai l’intention de faire le chemin LE PUY-CONQUES avec mon fils de 8 ans en juillet, pensez vous cela difficile sachant que nous faisons régiulièrement des IVV de 10km. Les petits déjeuners sont ils compris avec l’hébergement? Merci

    Répondre
  27. Pierre

    Pour Marie-Paule
    Bonjour,
    J’avoue n’avoir aucune expérience en ce qui concerne les jeunes enfants sur le Chemin. J’ai croisé quelques familles qui le parcouraient mais je ne connais pas leur mode de fonctionnement.
    En demandant à Google “compostelle enfant 8 ans” on obtient des réponses encourageantes que je vous laisse découvrir si vous n’avez pas déjà fait cette démarche.
    Une des difficultés est sans doute de trouver des hébergements distants d’une dizaine de km.
    Pour ce qui est des petits déjeuners ce n’est pas systématiquement compris dans l’hébergement mais souvent il y a une cuisine où on peut le préparer.
    Je vous souhaite d’accomplir ce projet : Buen Camino

    Répondre
  28. Herve

    camino Frances ou camino del Norte
    Bonjour
    Je prévois d’entreprendre la partie Espagnole du Chemin de Compostelle .J’ai achevé la partie francaise àSt J eanPdP .en2011en venant du Puy.
    Depart prévu 20 mars 2012, mais je suis hesitant
    entre le camino frances et le c del Norte.Est ce trop tot dans la saison?? On me dit que lecamino frances et laid et ennuyeux et celui del Norte superbe mais avare en gites d’etapes et plus couteux
    qu ‘en est il exactement? Faut il reculer mon départ à Mai??et à ce moment le camino frances sera deja transformé en “autoroute à pelerins”.! Jene sais que faire
    Cordialement

    Répondre
  29. Pierre

    Pour Hervé
    Bonjour,
    Pour ce qui est d’être laid, splendide ou ennuyeux chacun juge cela selon ses propres critères. Pour ma part si vous avez lu mes récits j’ai beaucoup aimé le camino Frances et notamment ces passages jugés long et ennuyeux (certains n’hésitent pas à prendre le bus pour les éviter) entre Burgos et Leon par exemple.Moi j’aime ces grandes étendues et si vous y aller pour méditer ces paysages y sont propices.
    Pour les gîtes c’est vrai qu’il y en a moins sur le Camino Norte, surtout si vous partez au primptemps.
    En ce qui concerne la saison, plus tôt vous partez plus tôt vous risquez d’avoir des intempéries. Mais il y aura aussi la floraison, et beaucoup moins de monde.
    J’ai trouvé ce lien :
    http://peregrinossantiago.es/eng/post-peregrinacion/estadisticas
    Vous y trouverez les statistiques mois par mois des arrivées à Santiago.
    Pour la météo voici le climat à Santiago :
    http://www.climatedata.eu/climate.php?loc=spxx0208&lang=fr
    A vous de faire votre choix.
    Buen Camino !

    Répondre
  30. bernard dedieu

    en route en avril
    Merci pour toutes ces informations. Je partirai du Somport le 2 avril et je compte aller jusqu’au Cap Finistera, soit environ 40 jours de marche. Adepte du MUL, mon sac fera 8 kg, avec de quoi bivouaquer (tarp) si nécessaire ou envie (Je crains un peu les bavards et la promiscuité …). Est-il facile de faire tamponner le crédential si on ne fréquente pas tous les jours les refuges?
    Cordialement. BD

    Répondre
  31. Pierre

    Pour Bernard
    J’ai opté (un peu) moi aussi pour le MUL suite d’ailleurs à un commentaire sur ce site qui me l’a fait découvrir (c’est donc bien un partage d’expérience !) : j’ai pris un sac “ultra light” lors de mon parcours sur la via de la Plata.
    Pour ce qui est de la crédential, vous pouvez la faire tamponner n’importe où : bistrots, offices de tourisme, hôtels, églises, musées … C’est juste une “preuve” de passage.
    Buen Camino et bonjour de ma part au Cap Finistera
    Cordialement
    Pierre

    Répondre
  32. Lauvaux Marie

    Camino à poursuivre
    Bonjour, je suis belge ( 64 ans);.Nous sommes partis de Tours l’an passé…mais hélas un problème de genou m’a amenée aux urgences à Chatteleraut et rapatriement vers la Belgique.
    Mon mari et moi voudrions re-partir don à partir de Poitiers…..

    Répondre
  33. Le Pape

    Long trajet
    Je compte partir de chez moi (Finistère, Bretagne), ma connaissance du “chemin” est encore très vague, y a t il jusqu’à bordeaux un chemin bien balisé?

    Répondre
  34. Pierre

    RE : Long Trajet
    Bonjour,
    Avec un tel nom vous êtes sûrement attendu à Compostelle ;o)
    Pour ce qui est du Chemin depuis la Bretagne vous pouvez lire le récit d’Irène qui est partie de Loctudy :
    http://dufinistereacompostelle.blogs.letelegramme.com
    Sans doute sera telle heureuse de vous donner plus de renseignements sur cette partie du Chemin que personnellement je connais mal.
    Dans tous les cas “Buen Camino”

    Répondre
  35. Clodcharl

    chariot 1kg800
    Bonjour,
    Pour ceux qui seraient intéressé par ma modeste expérience d’un chariot léger de 1kg800
    qui a déjà parcouru avec son maître plus de 800kms sur les chemins variés dont gr65. charge courante 11kg(poids sur les épaules/hanches :2k800), testé à 15kg.
    Son comportement a été irréprochable.
    les photos: http://s.joomeo.com/4fb62900f006c
    Bien évidement Votre avis m’intéresse.

    Répondre
  36. LAHUPPE

    Avec une tente …
    Bonjour Pierre,

    Je (pronom proscrit) “débarque” … comptant partir le 1er août, avec 75 ans au compteur (bonne condition physique malgré tout), par le chemin de Tours – “raccroché” de Evreux (via itinéraire personnel (!) à partir de Nonancourt – jusqu’à Vendôme …).
    La question (en fait les questions sont) : Primo, une tente se conçoit-elle (sauf à moins faciliter les échanges et contacts) pour mieux parer aux réservations, ou manque de place.
    Deuzio, le trajet en une seule fois et deux mois + (arrivée en octobre …) pas trop hasardeux … quant à la période …
    Sinon bravo pour les infos et bien sûr le “”pélé …

    Répondre
  37. Pierre

    RE : avec la tente
    Le problème de la tente c’est qu’il faut la porter. J’avais rencontré un couple belge qui avait renvoyé la sienne au bout de quelques étapes. A part des gens ayant un petit chariot je n’ai vu personne avec une tente : le poids sur cette distance est primordial même en bonne condition physique ;o)
    De plus c’est vrai que l’un des attraits du Chemin est de rencontrer d’autres pèlerins, donc de fréquenter les auberges qui leur sont réservées.
    Sur la voie de Tours les hébergement pèlerin jusqu’à Tours sont assez rares, il faut se préparer à payer plus cher (chambre d’hôtes, hôtel, …) ou bien préparer à l’avance ses étapes en contactant mairies, offices de tourisme, institutions religieuses, auberges de jeunesses, …
    Pour ce qui est de la période, j’étais parti le 19 août de chez moi et je n’ai eu aucun problème, vous serez dans le même créneau donc cela devrait être bon, les pèlerins “aoûtiens” auront quitté l’Espagne quand vous y arriverez. En France nous n’étions pas très nombreux non plus.
    Donc Buen Camino
    Tenez moi au courant à votre retour.

    Répondre
  38. LAHUPPE

    Tente (suite …)
    1 kg500 (nemesi) + 3/4 de matelas auto gonflant + sac de couchage en tout 2kg 500 et plutôt sur chariot, comme vu sur http://s.joomeo.com/4fb62900f006c
    Mais j’avoue que votre réponse, Pierre, me fait singulièrement hésiter sinon me faire envisager de revoir ma copie, et que d’ici le 1er août je vais peut-être me mettre en quête de réserver le plus possible … partant aussi de votre remarque sur le moindre contact … humain (Je viens de perdre mon chien sloughi, compagnon de 13 ans, après la disparition de l’épouse en octobre 1999 …) Faire un “mal de chien” se comprend mieux (si l’on peut dire évidemment !)

    Répondre
  39. Pierre

    RE : Tente (suite)
    On dit qu’il faut suivre sa première idée, ses intuitions … alors.
    Mais dans tous les cas c’est vrai qu’il vaut mieux voyager léger et que rencontrer des compagnons de route peut aussi alléger l’esprit.
    Buen Camino

    Répondre
  40. jarods

    chariot 1kg800 cité par Clodcharl
    bonjour
    j’ai vu les photos du chariot, merci ! quel fabricant et le prix ? et ù se le procurer? merci de votre réponse

    Répondre
  41. LAHUPPE (oiseau soufi ... voir conf. des oiseaux !)

    Un peu de MAJ (mise à jour) pour ceux qui s’en ressentiront
    Le chariot Mottez Ultreia a été livré ce matin. Notice de montage un peu sommaire … mais avec un peu de jugeote on trouve … Très sympa d’allure et … mobilité. Ne pas s’effaroucher des boulons, ni hésiter à les serrer … au delà de ce à quoi on s’attend au début, aux fins d’assurer la très bonne rigidité de la structure. Système de baudrier bien conçu (à commander à part) … qui pourrait se limiter aux brelages, puisque la ceinture se trouve livrée avec le chariot, et donc celle du baudrier fait double emploi.
    Dispose maintenant – après revu tente à la baisse en poids et hausse en fiabilité la tente – d’une “Big Agnès” – extra montage et technicité en rapport … un vrai plaisir; d’un matelas 3/4 de 3,8 cms Prolite Plus Small Therm-a-rest. 420 gr; Sac de couchage classique Lafuma 1kg+ (!)… sur le dessus du paquetage restera ouvert un chargeur/batterie solaire pour le portable, GPS et …éclairage frontal. Le reste s’inspirant beaucoup de votre précieux répertoire de la page. Ne restera plus qu’à partir …

    Répondre
  42. Pierre

    Pour jarods
    Bonjour,
    Désolé pour cette réponse tardive mais j’étais en voyage…
    LAHUPPE saurait répondre à votre question si elle est toujours d’actualité.
    Cordialement

    Répondre
  43. Pierre

    Pour LAHUPPE
    Bonjour,
    Vous voilà fin prêt.
    Vous me faites envie. N’oubliez pas d’envoyer des nouvelles à votre retour.
    Il ne reste plus qu’à vous souhaiter “Buen Camino”

    Répondre
  44. LAHUPPE à JARRODS

    Re: Le sac à dos pour Compostelle – Chariot …
    Bonjour Jarrods, (et pardonnez Pierre, l’intrusion pour compte)
    Le chariot se trouve chez Mottez Ultreia (et non comme j’avais repéré, de “pub” sans doute, chez “Freemountain” – ou “Rueducommerce” – qui le revendent avec plus de 50 euro d’écart + 20 pour le baudrier … tout intérêt de s’adresser directement au Bon Dieu …
    Poids 6kg + mais bien fichu de répartition pour la charge … . avec des roues caoutchoutées de bon diamètre, de fait “increvables”. Traction “plaisante” avec le baudrier à mousquetons.
    Sinon merci à Pierre de son commentaire détaillé et avis, après ce treck péruvien qu’il fallait oser !

    Répondre
  45. clodcharl

    chariot 1kg800
    Bonjour jarods,
    Je vois que mon chariot t ‘intéresse.
    Il s’agit d’un prototype que je fais évoluer depuis 18 mois.
    Je n’ai pas encore décidé de le fabriquer et commercialiser. En ce moment il fait le camino francès de Roncevaux à Burgos avec un de mes compères de chemin, n’étant pas libre pour faire cette partie. je continue avec eux jusqu’à st jacques début septembre.
    Si tu es intéressé et si tu insistes je pourrais le fabriquer pour environ 150€ tout compris(chariot, bâtons, sac harnais, sangles).
    J’espère avoir répondu à tes questions.

    Répondre
  46. jarods

    réponse à clodcharl
    merci clodcharl de l’info et de la proposition, pour le moment je me renseigne ! je ne pars pas dans l’immédiat ! mais je me prépare !

    Répondre
  47. marie viollier

    pour pierre
    bonjour pierre,
    a la recherche d’infos sur la préparation de mon sac à dos pour compostelle, je viens de trouver votre liste.
    pour l’instant, j’en suis au projet sur papier. je n’ai pas encore pris la décision d’entreprendre cette belle aventure! si je pars, ce sera le lundi 1er juillet 2013 jusqu’au 31 août 2013.
    je souhaite le faire toute seule et passer par le puy en velay. mon entourage me le déconseille totalemement. qu’en pensez-vous ?
    d’autre part, pensez-vous que 2 mois sont suffisants pour faire le trajet le puy-st jacqques?

    Répondre
  48. Pierre

    Pour Marie
    Bonjour,
    En ce qui concerne la durée, “2 mois pour faire Le Puy -Santiago ?” : tout dépend évidemment de votre endurance à la marche qui de toute façon ne fera que s’améliorer au fur et à mesure de votre progression sur le Chemin. Cela correspond à une moyenne de 25 km par jour, c’est faisable, trop juste pour certains. l’ACIR compte 65 jours :
    http://www.chemins-compostelle.com/Leschemins/leschemins.html
    Pour : “Puis-je le faire seule ?”. Il y a beaucoup de femmes qui le font seule. Aucunes de celles que j’ai rencontrées ne s’est plainte d’une quelconque agression. Je suppose que c’est comme dans la vie courante, il n’y a pas que des saints sur le Chemin ;o) mais l’ambiance y est plutôt bienveillante et en cette saison vous serez rarement isolée. Il existe des livre-récits de femmes ayant parcouru le Chemin, celui d’Alix Saint André par exemple (j’en ai lu d’autres souvent très intéressants) ils vous permettront de vous faire une idée.
    N’hésitez pas à me recontacter.
    Cordialement
    Pierre

    Répondre
  49. Loup

    Re: Le sac à dos pour Compostelle
    Bonsoir je pars de Séville demain et remonte en stop vers Charleroi en Belgique et me dit que faire un bout de Compostelle peut être sympa 🙂
    Si je me souvient bien le sens de la coquille a son importance non?

    Répondre
  50. Pierre

    Pour Loup
    Bonjour,
    C’est vrai que c’est sympa !
    Pour le sens de la coquille si vous faites allusion aux balises du Chemin, effectivement, sur tout le Chemin (à ma connaissance) la pointe de la coquille indique la direction de Saint-Jacques, alors qu’en Galice c’est le contraire.
    Cordialement

    Répondre
  51. Gaëtane

    Camino del Norte
    Après avoir fait le Camino Frances, j’envisage le Camino del Norte. Je partirai le 2 ou 3 septembre. Cherche compagnon ou compagne même pour 1, 2 ou 3 semaines.
    Départ Bayonne ou St Jean de Luz.
    Au plaisir de faire votre connaissance.

    Répondre
  52. cedric

    cherche le véritable chemin
    bonjour je prends la route d’ici peu ,ayant déjà fait le camino je me demande si il existe un chemin véritable le vrais chemin hors des routes commercial ou l on nous oblige a passé systématiquement par divers centre ville et ou il est pratiquement obligatoire de sortir la carte bancaire meme si je trouve que le camino est avent tout une route d’introspection et de rencontre avec sois meme et son prochain la route que je recherche est celle de la magie de l’alchimie entre moi et la nature ou d’autres personnes recherchant le véritable sens de la vie et du respect….. Car dur de le faire avec des auberges remplies de touriste du camino partis a la quinzaine voir moins (pardon pour cette réflexion) se permettant de crier jugé et j’en passe pour un ronflement trop élevé ou une arrivé tardive dans le dortoir donc ma question est… existe t il un chemin hors des sentiers ….le préhistorique si je peux dire comme sa 😉 désirant partir vers fin septembre pour justement éviter la vagues touristique je recherche toutes infos ou personnes désireux de parcourir d’une autre façon le camino
    Ps: encore merci pour ce site bien détailler et vos formidable expériences a chaque
    pour rép dj_noyce@hotmail.com

    Répondre
  53. plomion annie

    Re: Le sac à dos pour Compostelle
    Nous partons pour la 2eme année avec mon mari,
    choisissons des gites moyens de facon a se reposer le soir et faire notre lavage ss soucis de préparation de repas. En Espagne peut on diner ds les gites facilement comme en France ? Nous partons lundi 27 de Conques jusqu a Condom.

    Répondre
  54. Pierre

    Pour Cédric : le véritable Chemin
    Il n’y a pas de véritable Chemin !
    Un véritable Chemin possible est celui qui part de chez-vous et relie Saint-Jacques par le trajet le plus adapté à la marche à pied en passant si possible par des lieux dits “mythiques” qui accueillaient autrefois des pèlerins (Conques, Roncevaux, …). Mais ces pèlerins se rendaient-ils à Saint Jacques de Compostelle où vers d’autres lieux réputés pour leurs bienfaits sur la santé, l’esprit, … ?
    Le seul vrai Chemin est celui que l’on fait en soit seul ou à côté des autres même s’ils sont un peu “touristes”, les supporter fait partie du Chemin.
    Mais c’est juste un avis.
    Cordialement

    Répondre
  55. Pierre

    Pour Annie
    J’ai plutôt pratiqué les “menus pèlerins” mais les auberge pour pèlerins en Espagne sont généralement équipées de coins cuisine où on peut préparer son repas. La notion de “Chambre d’hôtes”, “casa rural” où on peut avoir gîte et couvert existe aussi mais je n’en ai aucune expérience.
    Cordialement

    Répondre
  56. jarods

    emporter la tente
    Bonjour et encore merci pour ce site sur lequel je reviens souvent ! j’ai lu avec intérêt le commentaire de Lahuppe et les réponses de Pierre ; j’attends avec impatience le témoignage de Lahuppe sur l’utilisation de sa tente durant le parcours.
    Je suis partisan d’emmener une tente, du moins sur la portion Puy en velay – Pyrénées, et de la renvoyer ensuite pour la partie espagnole. Aussi j’ai quelques questions. Ma tente fait 1,5 kg.. Cela fait des mois que j’optimise le poids total de mon sac à dos, en faisant pesages et calculs savants , ceci tout en m’entraînant avec des charges de 5 à 7 kg, et des distances de 12 à 15 km lors de mes sorties.
    J’ai fait un essai en réel, 16 km le 08 septembre, sachant que tout était dans le sac prévu pour ce périple, sans l’eau soit 10,5 kg, et avec l’eau 11,5 kg ; je ne peux pas faire mieux ! Les questions :
    -suis-je dans la norme ou en dehors avec mes 11,5 kg actuels ? dois faire moins ? est ce que un litre d’eau rentre aussi dans la norme ?
    -se sert’on souvent des deux poches gauche–droite installées sur la ceinture pelvienne du sac à dos ? ou bien peut-on s’en passer en prenant un autre type de sac à dos ? en effet une sacoche banane de 100 grammes est tout aussi opérante…
    -çà fait un moment que je recherche sur internet des témoignages de personnes ayant voyagé et gardé leur tente jusqu’au bout , y en a t’il de plus en plus comme j’ai pu le lire dans un bouquin ou article ? cette pratique se développerait-elle en d’autres termes, dans l’avenir ?
    -est il possible de camper aux abords des gîtes avec l’accord du propriétaire ou de l’hospitalier , en payant une quote-part pour bénéficier des sanitaires ? en cas de manque de campings sur le chemin…
    Merci pour vos réponses et merci à ceux qui ont fait cette expérience du chemin avec une tente de laisser leur témoignage.

    Répondre
  57. Pierre

    Re : emporter la tente
    Bonjour Jarod,
    Je n’ai aucune expérience personnelle de la tente sur le Chemin et des arrangements possibles avec les propriétaires de gîtes.
    En ce qui concerne le sac à dos, sur la via de la Plata j’avais un sac Ultralight de 50 l de chez Décatlon : 1,1 kg. Le gain est substantiel. J’en ai été globalement satisfait même s’il faut bien le reconnaître il est un peu moins confortable que celui que j’avais sur le Camino Frances.
    Les poches sur la ceinture ne me servent pratiquement pas sauf à y mettre quelques barres de céréales. Je leur préfère une ceinture banane où j’ai mes papiers, etc … (voir plus haut).
    Cela permet de me promener sans le sac en ayant sur moi l’essentiel, le plus précieux.
    Pour le poids global du sac, cela dépend aussi de votre âge, condition physique, poids, etc. Il ne paraît pas excessif et puis à l’usage vous aurez l’occasion de renvoyer ce qui s’avère superflu.
    Pour l’eau cela dépend évidemment des occasions de refaire le plein. Mais pour les zones “arides” vous pouvez occasionnellement acheter une bouteille d’eau que vous emportez avec vous juste pour quelques étapes.
    Sur le Chemin vous n’êtes pas en plein désert, vous avez le droit à l’erreur, vous pouvez renvoyer des objets ou au contraire les remplacer (chaussures trop petites …). Chacun ajuste aussi son sac à ses besoins, à sa résistance, à sa stratégie pour ce long voyage, j’emmène souvent des livres d’autre on un rasoir, une résistance thermo plongeuse, …
    Vous êtes sur la bonne voie : il faut essayer grandeur nature.
    Dans tous les cas ce sera sûrement un Buen Camino

    Répondre
  58. jarods

    réponse à pierre pour la tente à emporter ou non
    Merci Pierre pour ta réponse ; pour la sacoche banane on se rejoint sur cette idée. Quant à la toute dernière question que je posais, as tu un élément de réponse ; merci pour toute l’aide !

    Répondre
  59. Pierre

    RE : réponse à pierre pour la tente à emporter ou non
    Salut Jarods,
    Je pensais avoir répondu à la dernière question en début de mon message. Mais puisque ton sujet est “emporter ou non ?” pour moi ce serait non car je trouve que :
    – je n’est pas envie de la porter, de la monter, de la plier, …
    – c’est un peu se couper des autres pèlerins
    mais bien sûr “à chacun son Chemin”.

    Répondre
  60. Jiga

    Gîtes
    En couple, nous préparons le voyage pour fin mai 2013, Carcassonne- Compostelle. Notre soucis est l’hygiène dans les gîtes, Sont-ils exempts de ces indésirables poux, punaises et autres bestioles du genre. Nous avons prévus de porter chacun une petite tente d’environ 1kg et de loger dans les campings quand il y en a. Nous cherchons sur internet les campings dans les environs des étapes. Qu’en pensez-voous ?

    Répondre
  61. Pierre

    RE : Gîtes
    Bonjour,
    En ce qui concerne les campings je n’ai aucune expérience dans le domaine.
    En ce qui concerne les “parasites” j’ai attrapé une fois une puce sur les près de 150 nuits passées en refuge. Il court des bruits sur tel ou tel gîtes mais sont-ils réels ? Difficile à dire. Des puces on en attrape aussi dans le métro ou chez des gens qui ont des chats ou des chiens (même propres !).
    Personnellement je ne me chargerais pas d’une tente uniquement pour éviter cet éventuel problème.
    Cordialement

    Répondre
  62. cypripedium

    Gîtes
    Coucou toustes ,
    De toutes les manière par mesure de précaution il vaut mieux prendre une tente et de vous évitez ces histoires de puces , de mon coté jamais eu de soucis de ce coté et après tout le confort s’oublie vite après avoir marcher plusieurs centaines de kilomètres , le pèlerinage est à prendre comme une épreuve justement pour nous faire oublier tout nos caprices …

    Une tente peut être utile au cas ou vous ne trouverez pas de places pour loger , certaines auberges vous laisserons squatter le jardin avec vos tentes si jamais la place manquait …Et puis elle peut être indispensable si vous vous perdiez en chemin en pleine nuit , les lampes frontales sont faites pour ça aussi 😉

    cypri

    Répondre
  63. Pierre

    Pour Cypri
    Bonjour,
    Merci pour ce témoignage.
    Personnellement, tente ou pas tente, je ne prends pas le pèlerinage, je préfère dire le Chemin, comme une épreuve. C’est un voyage sur terre et en soi avec comme tous les voyages sa dose d’inconfort et de surprises agréables ou non. C’est une aventure où il doit quand même être excessivement rare de se perdre la nuit, mais rare ne veut pas dire impossible, c’est là tout le charme de l’aventure.
    Buen Camino

    Répondre
  64. Daniel

    Chariot du pèlerin
    Bonjour.

    Depuis trois années j’utilise le chariot Carrix sur le chemin . J’emporte la tente que je plante quand la place manque en gîte, je suis plus libre dans mes étapes et il m’est possible d’improviser un bivouac oú je le désire. Le Carrix passe partout et prend pas de place une fois plié. Visitez le site du fabriquant pour plus d’info: http://www.carrix.ch
    Amicalement

    Répondre
  65. louisette

    Avant de repartir
    Bonjour Pierre
    Merci et bravo pour ce site ,j’adore y venir. Etant partie en 2010 sur le Camino Frances ,j’en suis revenue avec des souvenirs plein la tête ,une expérience inoubliable et très enrichissante . Suis partie avec un sac à dos de six kg ,largement suffisant pour la période avril mai ,quoique ayant souffert du froid sur la Meseta et au O Cebreiro. Le chemin se mérite et c’est un peu l’aventure aussi !
    J’attend avec impatience un nouveau départ pour 2013 ,en France cette fois.
    Je vous souhaite un bon Noël
    Amicalement
    Loulou

    Répondre
  66. Pierre

    RE : Avant de repartir
    Bonjour Loulou,
    Merci pour vos voeux, à moi de vous souhaiter une bonne année et un bon Chemin pour 2013.
    Si à O Cebreiro j’ai également rencontré le froid, la Meseta fût plutôt torride !
    Cordialement
    Pierre

    Répondre
  67. Cronimund Euloge

    Passionnant
    Bonjour, et bonne année à toutes et à tous, je viens juste de découvrir ce site, et vraiment bravo pour tous les commentaires, astuces et conseils, afin de mieux préparer ce Chemin.
    Futur Jacquaire.

    Cordialement

    Répondre
  68. Gaud

    la tente sur le composte
    Bonjour
    j ai parcouru le chemin de Compostelle du Puy a St Jean PdP 5 ( en trois fois) et puis d une traite de St Jean à Santiago
    j ai cesse d utiliser la tente a partir de Conques et, franchement, cela m a parfaitement convenu!!
    le partage du gite est une experience ( de temperence(…..!) et d echanges extraordinaire
    En espagne , il y a tellement de gites a tous les prix( de 5 euros a plus) que, au moins sur le camino frances , la tente est inutile; le caming sauvage interdit et …allez trouver un camping le long du chemin de la meseta et apres une journee à 20 ou 30 km sous la canicule ou la pluie,!!!??? bon courage!! ET PLUS CHERS QUE LES GITES!!!
    non, franchement non et meme un kg et demi ca compte!!!
    buen camino!!

    Répondre
  69. philippe

    Tente et charriot
    Comme en 2011 et 2012, je repars en mars 2013 avec charriot de Aire sur Adour avec une petite tente car de Aire à St Jean difficulté trouvé au mois de mars hébergement, pour les repas une certaine autonomie car j’ai sur mon charriot un petit coffre étanche. Et en Espagne il n’y a pas de problème d’hébergement au mois de mars, je vais essayer néanmoins d’arrivé à St Jacques de Compostelle avant Pâques. Je suis aussi radio amateur et suis équipé radio VHF 145.500 ou APRS. 73’s et 88’s et bon Camino à tous et de belles rencontres Philippe aura 64 ans en février 2013

    Répondre
  70. Pierre

    RE: Tente et charriot
    Bonjour Philippe,
    Buen Camino à vous et à votre chariot.
    Je suis sûr que vous fêterez votre anniversaire dans une ambiance chaleureuse .. au moins dans les coeurs ;o)
    Cordialement

    Répondre
  71. jclorraine

    en mai fais ce qu’il te plait !
    Bjour Pierre,
    je viens de découvrir ce site – super infos et retours d’expériences
    je prépare mon départ du Puy pour mai – j’ai pu révisé mon sac grâce à ttes les infos trouvées – reste une question de temps à régler ? quand partir début ou fin mai – quid de la météo ?
    merci pour l’aide ou l’avis d’expert
    cordialement
    jc

    Répondre
  72. Pierre

    RE : en mai fais ce qu’il te plait !
    Bonjour,
    Quand partir en mai, début ou fin ?
    Je n’ai pas d’expérience directe sur ce sujet, mais à mon avis côté météo cela devrait être bon dans tous les cas.
    Par contre, je me dis que si vous comptez aller jusqu’à Saint-Jacques, en partant fin mai vous risquez de retrouver en juillet le flot de ceux qui démarrent pour ne faire que la partie espagnole.
    Dans tous les cas Buen Camino.
    Pierre

    Répondre
  73. Loïc

    Les sous-sous
    Bonjour Pierre, bravo et surtout merci pour votre site et le temps que vous nous accordez à tous.
    Je suis en train d’organiser mon voyage ( le puy-St jean PdP ), j’ai un très petit budget et je souhaite savoir quel est l’ hébergement le moins cher . Combien faut-il compter par nuit ? Y’ en a t-il à chaque étape ? Merci.
    Ps: j’espère partir mi-juin.

    Répondre
  74. Pierre

    RE : Les sous-sous
    Bonjour Loïc,
    L’hébergement le moins cher est celui chez l’habitant quand il est offert (on laisse généralement un petit quelque chose). Reste bien sûr à le trouver ;o) On peut se renseigner dans les paroisses … Mais le Chemin du Puy est très fréquenté ce qui diminue sans doute les chances d’en trouver.
    Sinon il y a les refuges pèlerin dont le prix est variable, de l’ordre d’une dizaine d’euros en général. Pour en connaître la liste il existe des guides (Le Miam-Miam Dodo par exemple) , on peut aussi contacter l’ACIR (voir le lien dans mes Ressources).
    Buen Camino
    Pierre

    Répondre
  75. dominique

    départ de Moissac
    Bonjour et merci pour toutes ces précieuses infos. Je pars avec une amie de Moissac en juillet prochain, notre objectif : arriver à Roncevaux mais peu de temps dispo. Nous sommes sportives, pratiquons la course à pied mais aucune idée de la difficulté de ce tronçon (sauf St Jean Roncevaux). Peux tu nous éclairer? quel temps de marche journalier? est ce que 10 jours suffisent?merci pour les réponses

    Répondre
  76. Pierre

    RE : départ de Moissac
    Bonjour,
    Ce trajet fait environ 350 km, donc il faudrait faire 35km par jour ce qui n’est pas insurmontable le profil n’étant pas très accidenté. Il faut cependant tenir compte des hébergements qui ne seront pas situés comme par miracle tous les 35 km ;o). A vous de calculer à l’aide d’un guide les étapes idéales (et réalistes) pour réaliser votre projet. Il ne faut pas oublier non plus que la marche n’est pas la course à pied. Pour démarrer “sur les chapeaux de roues” et tenir la cadence il faudra s’entrainer à marcher, avec le sac à dos.
    Buen Camino

    Répondre
  77. Fran

    Repas – Menus
    Bonjour,
    Bravo Pierre pour le site remarquable et les précieux conseils…
    A lire les retours d’expérience, certains ont perdu beaucoup de kilos, d’autres aucuns.. Condition physique bien sûr mais je pense qu’il y a aussi sans doute un problème d’alimentation??
    J’aurais aimé savoir ce que tu mangeais au petit déjeuner (si non offert) et le midi… Comment prévoir un repas de midi équilibré et pas trop lourd, prévu la veille ?
    Quels conseils pour l’alimentation ?
    Merci d’avance..

    Répondre
  78. Pierre

    RE :Repas -Menus
    Bonjour Fran,
    Honnêtement je ne saurais te conseiller en ce qui concerne les repas. Mon petit déjeuner est en général très succinct (un café et une ou deux madeleines par exemple) quand à midi c’est, comme tu as pu le constater dans mon récit, plutôt genre un bout de chorizo, un morceau de pain et un fruit (pomme, ou poire ou banane). A part ça en route je ne prends rien (pas de barre de céréale ou autre coupe faim).
    Le repas important, comme au temps ou je faisais de la course de fond, c’est le repas du soir, vestige des fameuses pasta parties. C’est le repas que l’on va digérer et qui apportera l’énergie du lendemain. Il m’est arrivé de faire l’étape avec uniquement une banane sans pour cela défaillir, mais bien sûr il faut refaire le plein le soir.
    Quand aux pertes de poids elle dépendent bien sûr du niveau ou on part et de la manière dont on marche quotidiennement ;o)
    Buen Camino

    Répondre
  79. Fran

    Hébergement
    Merci pour ta réponse, Pierre.
    Je me pose une autre question. Pélerins en 2009 : 150 000 environ, en 2010 : 270 000 et en 2013 : à mon avis bien au-delà les 320 000 ! Les capacités d’hébergement n’ont pas évolué dans la même mesure.. Le logement chez l’habitant en cas de saturation des gîtes me parait illusoire tant les sollicitations doivent être importantes ! Que faire en cas de ni dodo ni miam miam ?

    Répondre
  80. Pierre

    Pour Fran : Hébergement
    Bonjour Fran, désolé pour le temps de réponse !
    Je répondrais bien “Dieu y pourvoira”, mais plus prosaïquement le Chemin est une aventure avec ses joies et ses problèmes comme dans la vraie vie avec ses gréves, ses bouchons, …Il y a un moment où il ne faut plus trop se poser de questions, il faut se jeter…sur la route et improviser, c’est aussi ce qui en fait le charme.
    Buen Camino

    Répondre
  81. Moulin

    Préparation pour le chemin
    Bonjour Pierre.
    Merci et félicitations pour ton site. J’envisage de faire le chemin de Compostelle à partir de mi-avril 2014, j’ai un peu de documentation et je commence à préparer mes étapes, mais je ne savais pas trop quoi emporter dans le sac à dos, c’est génial ton listing bien détailler et “pesé”, ça va beaucoup m’aider, je vais pouvoir me tester sur trois ou quatre jours dans le Vercors et voir éventuellement ce qui ne va pas dans ma préparation. J’habite Valence (26) mais je vais partir de Vézelay car j’ai une amie qui habite à une vingtaine de kms et elle veut le faire avec moi. Initialement je devais partir de chez moi et rejoindre le Puy et suivre la Via Podiensis, donc je ferais environ 420 km de plus, mais quand on aime on ne compte pas. Si tout se passe bien j’irai jusqu’à la frontière franco-espagnole et je ferais le Camino Francès en 2015.
    Encore merci pour tes explications détaillées.
    Bien cordialement.
    Loulou M.

    Répondre
  82. Pierre

    RE : Préparation pour le chemin
    C’est toujours un plaisir de voir que ce site sert à quelque chose. Merci pour tes compliments.
    Buen Camino à tous deux.
    Pierre

    Répondre
  83. Michel Degreef

    Camino del Norte
    Bonjour Pierre,
    Un grand merci pour votre excellent site. Je me suis fait plaisir en lisant vos récits. Après avoir suivie la via frances depuis St. Jean-Pied-de-Port en 2003, j’ai l’intention de partir de Bruxelles à la fin du mois de mars 2014 pour rejoindre le Camino del Norte via Paris et Tours. Un nouveau topo-guide publié par la F.F.R en 2013 concerne le chemin au départ de Bruxelles.
    Et puis un jour, je prendrai d’assaut la via de la Plata…
    J’ai aussi pris connaissance de vos commentaires sur votre sac à dos et les chaussures… Bon rappel !
    Merci encore.
    Cordialement.

    Répondre
  84. Katsini

    Compliment
    Bonjour Pierre,

    Un grand bravo pour ton site, riche en conseils fondés sur une réelle expérience.
    Je partirai le 15/09 de SJPP pour rejoindre St Jacques par le Camino Francé.
    Très cordialement.

    Répondre
  85. patricia

    partir sur le chemin
    Bonjour Pierre,
    MMerci et félicitation pour votre cite. J’envisage de faire seule(58ANS) le chemin du Puy à Compostelle au mois d’avril 2014, le 20…jour de Pâques.
    Votre listing va beaucoup m’aider.Si tout se passe bien, je serai à Compostelle vers le 2 juillet.
    Merci beaucoup pour toutes vos explications très détaillées.
    Cordialement.
    Patricia

    Répondre
  86. loulou

    de nombreuses années que je l’ai en projet
    Bonjour Pierre
    J’aime ton site que je viens de découvrir qui me fait découvrir pleins de renseignements très utile, çà fait des nombreuses années que j’envisage de faire une partie de ce chemin, je le projète en juin 2014 de le Puy en Velay jusqu’à Saint Jean Pied Port en 35 jours environ, depuis une dizaine jours je recherche pleins d’infos et je suis tombé, sur ton site très bien fait, je trouve certaine étapes trop longue, 35 à 40 km, c’est à moi d’établir mes étapes,25 à 27 km, pour moi ce ne sera pas je pense un gros problème, entre refuges, gîtes ou camping je m’adapte à toutes situation, si je pouvait arriver à SSJP le 24 juin ce serait se serait la fête car j’aurait 74 ans ce jour là

    Répondre
  87. Malienka

    réponse au message de Cédric du 20.8.2012
    réponse au message de Cédric du 20.8.2012 Bonjour! Je découvre le site et ton message m interpelle. Je ne sais pas quel âge tu as, mais si tu es jeune, tu fais preuve de maturité et de richesse de vie intérieure. Je conçois de parcourir le Chemin de la même façon que toi, et chaque fois que j essaie d en parler je reçois les réponses que tu as reçues ou bien on me regarde avec suspicion… Suis-je ( sommes- nous) des extraterrestres?

    Répondre
  88. Tintin

    Sac à dos…
    Tout d’abord bravo pour le site, les photos, les infos… Bref, merci de nous faire partager tout cela ! J’ai particulièrement aimé la Via del Plata !
    Juste une remarque concernant le poids du sac à dos à vide : 2130 gr, c’est beaucoup trop pour un sac de 50 l. Vous devriez regarder de ce côté là, je pense que vous pourriez gagner du poids… mais pas que sur le sac !
    Encore bravo… J’aimerais avoir autant de temps pour partir ainsi… J’ai beaucoup aimé les petits tronçons que j’ai parcouru… On y trouve beaucoup
    Merci à vous
    Ultreïa

    Répondre
  89. Pierre

    Pour Malienka
    Bonjour,
    Non vous n’êtes pas des extraterrestres, c’est à vous d’inventer ce chemin dont vous rêvez. Si ce Chemin existait et que je vous le proposais il serait tout de suite emprunté par d’autres qui ont les mêmes aspirations mais aussi par d’autres qui ne les ont pas vraiment et du fait même perdrait son caractère “authentique”.
    Peut-être que le Chemin c’est aussi apprendre et accepter le partage en espérant que c’est le Chemin dans sa diversité qui crée le pèlerin et non pas l’inverse.
    Bonne chance dans votre quête.

    Répondre
  90. Pierre

    Pour Tintin : Sac à dos
    Pour le sac à dos vous avez raison.
    En fait depuis la via de la Plata et suite d’ailleurs à un commentaire similaire d’un lecteur, j’ai abandonné ce sac pour un sac “Ultralight” d’une marque connue. Il ne pèse plus que 1,1 kg ce qui évidemment est un gain considérable. Je viens encore de l’utiliser dans mon voyage vers Rome pendant 2 mois et il a bien tenu le choc et moi aussi malgré un moindre confort.
    Comme le rembourrage au niveau de la ceinture ventrale est moins important il faut éviter d’avoir une ceinture épaisse, en cuir par exemple, qui peut blesser au niveau des hanches sous la pression du sac.
    A l’arrivée de ce dernier voyage, après quelques ajustement en cours de route (renvoie ou abandon d’objets dont je pouvais manifestement me passer, car en fait le vrai confort c’est de pouvoir oublier que ce sac soit sur son dos, au contraire qu’il devienne un vrai compagnon de route) le poids total du sac, hors eau et nourriture, mais avec les bâtons accrochés, était de 8kg. On peu certainement faire mieux surtout en été.
    Il faudra que je mette à jour cet article sur le contenu du sac à dos.

    Répondre
  91. Rémy

    Re: Le sac à dos pour Compostelle
    Bonjour Pierre,
    Moi aussi, je préfère parler de chemin plutôt que de pèlerinage (Même si je considère que ton site est devenu ma “bible”).
    Mon but est de relier Saint Brévin les pins (44) à Saint Jacques soit cet automne soit au printemps 2015.
    Pour savoir si je suis capable de le faire, je vais, au printemps prochain, relier Nantes à Brest par le canal (soit environ 350 Km).
    Une question qui me préoccupe : le soir, dans les refuges, que fais tu des tes affaires (papiers, argent etc…) pendant la douche par exemple ,je suppose (loi des grands nombres oblige) qu’il y a le même pourcentage de “pèlerins” indélicats que dans le reste de la population.
    Merci d’avance de ta réponse.
    Félicitations pour ton site. J’y reviens fréquemment et je posterai un message lors de mon départ.
    A bientôt ?
    Rémy

    Répondre
  92. Pierre

    Pour Rémy
    Bonjour Rémy,
    Devenir une “bible” est une lourde responsabilité ;o)
    Merci pour ton intérêt pour ce site.
    Sans être parano il est vrai qu’il faut tenir compte du côté sombre de la nature humaine.
    De manière générale il ne faut rien laisser qui ait de la valeur dans son sac à dos. On peut ainsi le laisser à garder dans un bar, un office de tourisme… le temps de visiter sans appréhension une ville par exemple. Selon la nature de cet endroit de dépot il est parfois également prudent de prendre son ou ses bâtons avec soi ou de bien les amarrer sur son sac.
    Sinon pour ce qui est des douches ou autre situation délicates, tout ce qui avait de la valeur (argent, papiers, appareils photos, portable… ) entre dans ma banane que j’emmène avec moi aux douches ou que je mets au fond de mon sac de couchage la nuit.
    J’évite aussi de laisser en charge mon portable la nuit…
    Enfin tout cela est question de bon sens et surtout de feeling par rapport aux gens qu’on croise. Il ne m’est jamais rien arrivé dans ce sens. Le plus gros problème pour moi a été les oublis, surtout de linge resté à séché sur son fil ;o)
    Buen Camino
    Pierre

    Répondre
  93. Yves Ed

    Préparation au voyage
    Bonjour Pierre.
    Bravo pour votre périple et surtout un grand merci pour toutes les informations très utiles.
    Je pense partir de Genève juste après Paques.
    Les infos concernant le sac sont vraiment bien.
    Petite anecdote, j’ai déja fais une partie de chemin depuis Roncesvalles jusdqu’a Burgos 300 km en 11 jours aves des amis proches de Malaga.
    Ce n’était pas dur, et cette fois-ci je pars seul, la fleur au fusil, j’espère quelle ne se fannera pas trot tot.
    Meilleures salutations depuis l’Helvétie.

    Yves.

    Répondre
  94. Pierre

    Re : préparation au voyage
    Bonjour Yves,
    Buen Camino depuis Genève !
    Quand vous aurez terminé ce périple et que vous serez définitivement contaminé par ce virus, vous pourrez partir de chez vous dans l’autre sens, vers Rome par la via Francigena !
    Bonjour à l’Helvétie traversée en 2013 par Lausanne puis le col du Grand Saint Bernard. Un bien beau souvenir.
    Cordialement
    Pierre

    Répondre
  95. Yves Ed

    Petit complément d’information.
    Bonjour pierre.
    Merci pour la réponse, c’est vraiment très aimable de votre part de rèpondre à nous pélerins en devenir.
    Pierre, sac de couchage ou sac à viande,excusez-moi, mais c’est quoi un sac à viande ?
    Concernant la via Francigena j’ai la photo du col du Gd St-Bernard, j’y ai passé plusieurs fois
    Pierre j’ai une question qui me tarabusque depuis pas mal de temps,
    Quand je partirai, mon objectif est de ne pas trop utiliser les gites pour dormir mais plutot faire des haltes dans les fermes sur mon chemin ou dormir à la belle étoile, quand pensez-vous, car j’ai horreur de faire de réservations à l’avance et aussi pour ne pas être obligé de m’arrèter si me me sens encore capable d’avaler quelques kilomètres.
    Peut-être que je suis un peu présomptueux ou pas trop réaliste sur la manière d’attaquer ce périple.
    Merci de vos conseils.
    Note: Pierre en lisant les étapes je dois vous féliciter pour les longues journées de plus de 40 km, chapeau.

    Meilleures salutations de Genève en Helvétie.
    Yves.

    Répondre
  96. Pierre

    RE : Petit complément d’information.
    Bonjour Yves,
    Un sac à viande est une sorte de sac de couchage en drap de coton ou en soie qui se glisse dans le sac de couchage normal pour éviter de le salir trop vite. On peut aussi s’en servir seul quand on a trop chaud ou au contraire sous des couvertures ce qui évite de s’encombrer avec un vrai sac de couchage tout en protégeant et se protégeant du matelas utilisé par tous les voyageurs.
    Pour ce qui est des haltes dans les fermes ou à la belle étoile il y a longtemps que je ne pratique plus, mais à mon avis il faut tenter, vous verrez bien, au pire vous pourrez toujours vous rabattre sur les refuges “pèlerins”. Faites votre propre expérience et faites nous en part…si vous en avez envie.
    Pour les grandes étapes, on a beaucoup de kilomètres pour s’entraîner puis arriver à le faire un jour sans trop d’effort, vous verrez.
    Bonjour à la Suisse et Buen Camino
    Pierre

    Répondre
  97. coude

    @Pierre et Yves .Tout d’abord merci à Pierre pour toutes ces connaissances qu’il nous fait partager !
    Bonjour Yves,
    Je viens de lire votre commentaire pour Pierre.Je vais partir début Septembre du Puy en Velay et ce sera une “première pour moi !Je dois dire que je suis un peu comme vous !et je me posais des questions sur le fait de “devoir” réserver ,une “obligation” un peu “coûteuse” dans ts les sens du terme et dans le principe d’enlever ce coté “liberté” c’est un peu le but aussi de ce “chemin “.Mais effectivement ,sans sac de couchage qui pèse ,sans toile de tente, sans douche,les fermes se feront peut être rares!Mais comme dit Pierre ,dès la mauvaise experience ,il ne restera que les refuges et j’avoue être un peu perdue dans tout ce qui est proposé entre ,gite d’étape ,refuges, chambre d’hôtes etc..
    Petite question pour Pierre ,si je peux me permettre ?Ou peut on se renseigner dès maintenant de leurs tarifs et propositions?
    Et sommes nous vraiment obligé de réserver?
    Merci à vous 2 ( je vous salut de la Vendée Sylvie

    Répondre
  98. LeMecAPied

    Pour Coude
    Bonjour Sylvie,
    Pour les gîtes ou refuge pour pèlerin il existe des guides tels que “Miam Miam Dodo” qui les répertorient. Souvent le niveau de prix est indiqué, sinon pour pouvez leur téléphoner ou faire un sondage par téléphone.
    En Espagne on ne peut pas réserver, premier arriver premier servi.
    En France on n’est pas obligé de réserver, certains ne le font pas, disons que c’est plus commode surtout si vous faites de longues étapes. Là aussi faites vous votre propre expérience en fonction de votre rythme de marche, de votre aptitude à créer des contacts pour trouver un hébergement de fortune et du stress que vous pouvez supporter à l’idée de dormir à la belle étoile. Je conseille cependant de réserver au moins votre première nuit Au Puy.
    Buen Camino
    Pierre

    Répondre
  99. jacques

    préparation chemin de st Jacques
    bonjour,
    j’ai 68 ans et malgré un handicap (amputation trans-tibiale de la jambe droite depuis 2011) je suis en bonne forme physique : je pratique régulièrement la randonnée pédestre (en moyenne marche de 10 à 15 kms). j’ai décidé et je prépare mon pélerinage pour St Jacques dès cette année en partant du Puy en Velay jusqu’à St Jacques par la voie frances en Espagne.
    Je prépare mes étapes en moyenne de 15 kms, je n’ai pas d’impératifs de temps mais envisage de partir autour du 15 mars pour éviter la trop grosse influence : compte tenu de mes problèmes de prothèse il ne m’est possible que de loger ds des auberges cela vous semble t’il possible ? seront t’elles ouvertes à cette période ??? Bravo pour votre sîte et un grand merci. Jacques

    Répondre
  100. Pierre

    Pour Jacques : préparation chemin de st Jacques
    Bonjour Jacques,
    Lors de mes voyages vers Compostelle j’ai croisé quelques pèlerins qui comme vous avaient une prothèse. J’en ai surpris un une nuit qui se déplaçait sur une seule jambe en s’accrochant de lit en lit pour rejoindre les toilettes. Donc cela s’est déjà fait, mais évidemment il faudrait recueillir le témoignage de cette personne ou d’autres dans votre cas pour savoir si, dans l’ensemble, cela s’est bien passé, si cela n’a pas été trop “galère”, et s’ils ont quelques retours d’expérience que vous pourriez exploiter.
    Pour l’ouverture des auberges en cette période les guides donnent en général ce genre d’information, sinon vous pouvez préparer votre chemin en les appelant.
    Faites également attention aux conditions météorologiques, l’Aubrac et les Pyrénées peuvent encore connaître des périodes neigeuses.
    Buen Camino Jacques…et racontez nous à votre retour si vous le désirez pour ce fameux “retour d’expérience” qui pourra aider d’autres pèlerins.

    Répondre
  101. Jean-Luc

    Pour Jacques (bis !) : préparation chemin de st Jacques
    Bonjour Jacques,

    Je ne pratique pas quant à moi la randonnée mais je pense tout de même partir en avril de St Jean Pied de Port..

    On verra bien…

    Je viens de consulter le blog de Nicolas de Rauglaudre

    http://blog.nicolasderauglaudre.net/

    Si vous ne le connaissez pas, il peut vous intéresser puisque lui même est équipé d’une prothèse et il a fait le chemin.

    Bon chemin et peut être à bientôt ? 😉

    Jean-Luc

    Répondre
  102. Josiane

    Re: Le sac à dos pour Compostelle
    J’ai 67 ans, et en mai 2015, je suis partie seule avec mon sac à dos pour finir le camino Frances commencé en 2014 et fait d’une autre façon: mon mari m’attendant à chaque étape ou venant à ma rencontre.
    Je suis partie de Ponferrada et suis allée jusqu’à Finisterre. J’avais un sac à dos de 27 l, sur lequel j’ai fixé une poche ventrale. Je portais ainsi 9kg avec l’eau. Je n’ai jamais eu de souci pour l’hébergement, j’arrivais assez tôt, j’ai seulement réservé 2 auberges entre Negreira et Finsiterre . J’ai été très surprise de trouver si peu de monde sur le chemin. On m’avait tellement dit qu’il y avait foule sur les derniers 100 km.
    Quel bonheur.j’ai trouvé à cheminer seule,à me retrouver face à moi-même, à prendre le temps de regarder les beautés de la nature, à faire des bouts de chemin avec d’autres pèlerins .
    J’étais partie plutôt “randonneuse”, et au fil des jours, de randonneuse, je suis devenue “pélerine”.
    Je prépare maintenant me chemin que e compte faire en mai prochain: aller du Puy à Cahors, voire plus.
    merci pour vos précieux conseils.

    Répondre
  103. Anonyme

    Re: Le sac à dos pour Compostelle
    Merci de faire rêve ,tout les futurs pèlerins,mon épouse et moi comptons partir fin juin début juillet pour la partie ,espagnol par le camino Francesest ce la bonne période encore merci

    Répondre
  104. DIVET HENRI

    2éme paire de chaussure
    Pour éviter le poids de la 2éme paire de chaussures, vous pouvez porter des chaussettes imperméables. Voir sur le site de sealskinz, produits spécialisés waterproof. J’ai essayé et ça marche. Bonne continuation. HENRI

    Répondre
  105. Pierre

    RE : bonne saison
    Bonjour,
    Fin juin début juillet est une bonne saison mais le Chemin sera déjà sûrement très couru ;o)
    Buen Camino
    Pierre

    Répondre
  106. Ramiro

    Chemin du nord ou camino frances
    Hello
    J’ai prévu de terminer mon chemin à travers l’Espagne (je suis parti de Constance au nord est de la Suisse et suis arrivé à st-jean-pied-deport).
    J’hésite entre le camino Frances et le camino del norte.
    Que me conseillez-vous?
    Merci d’avance
    Ramiro

    Répondre
  107. Pierre

    Pour Ramiro
    Bonjour,
    Camino Frances ou Norte ?
    Je Camino Norte est beaucoup moins fréquenté que le Camino Frances, mais il est un peu plus sportif (pas beaucoup). Le Frances traverse les étendues désertes de la meseta, le Norte côtoie la mer.
    A vous de choisir selon vos goûts ;o)
    Buen Camino dans tous les cas.
    Pierre

    Répondre
  108. BRAISE

    PORTAGE VIA PLATA
    Bonjour PIERRE
    Je suis en mauvaise santé , je ne pourrais pas porter mon sac c’est une évidence ….je n’arrive pas à trouver l’information: y a t il ce service sur ce chemin? d’autre part aurais je autant de chance d’etre secourue (je pars seule) que sur le camino frances? MERCI pour votre précieuse
    réponse ;

    Répondre
  109. Philippe

    Tong
    Bonjour Pierre,

    Merci pour ton site très limpide.

    J’avais lu sur un site qu’il fallait absolument porter des tongs ou autre dans les douches pour éviter des contaminations ; mycose, verrues. Quelle ton avis à ce sujet.
    Merci

    Répondre
  110. Pierre

    RE: Tong
    Bonjour Philippe,
    Personnellement je n’ai jamais eu de problème de mycose ou autre. J’utilise des sandales qui peuvent aussi bien servir à marcher qu’à être portée comme chaussure de repos et éventuellement aller dans la salle de douche, car un des plus grands dangers c’est la glissade : souvent le sol est mouillé par les utilisateurs précédents et là gare à la chute, ça m’est arrivé et j’ai réussi par chance à me raccrocher à quelque chose, sinon … fini le chemin.
    Buen Camino
    Pierre

    Répondre
  111. michel

    via de la plata
    Bonjour Pierre.

    Je souhaiterai connaître votre avis concernant mon intention de faire la Via de la Plata début juillet, es ce conseillé de parcourir le chemin a cette époque de l’année a cause de la chaleur ou peut on faire l’étape très tôt le matin jusqu’en début d’après midi ver 14 heures et en fonction de hébergement ou es ce à déconseillé, pour info j’ai effectué le puy en Velay , Santiago
    je vous remercie pour votre avis et recommandations.
    Bravo pour les récits, c’est super et nous apporte l’ivresse du chemin.
    Michel

    Répondre
  112. Pierre

    Pour Michel
    Bonjour,
    Bien sûr il faut être prudent avec la chaleur sur la via de la Plata, mais en partant tôt vous pourrez bénéficier de la fraicheur. Pensez à emporter suffisamment d’eau.
    On trouve ici une liste d’hébergements, ils sont assez nombreux et à des distances raisonnables permettant de faire si vous le désirez des étapes courtes :
    http://www.viaplata.org/atencion-al-peregrino/albergues
    Buen Camino
    Pierre

    Répondre
  113. france

    Re: Le sac à dos pour Compostelle
    bonjour
    je pars le 30 mars du puy en velay a quel endroit pensez vous que je risque d’avoir le la neige ? et si oui quel chemin faut il a votre avis faut-il prendre ? drôle de question mais évidente pour moi!
    merci a vous

    Répondre
  114. Pierre

    Pour France
    Oups ! J’arrive un peu tard.
    On trouve sur Internet des photos de pèlerin dans la neige dans l’Aubrac, donc méfiance…
    Buen Camino
    Pierre

    Répondre
  115. Le Pt'it Crapahute

    Le sac à dos…
    Je ne sais si depuis 2009 vous avez changé votre sac à dos… mais 2130 gr pour seulement 50 l, c’est un peu beaucoup lourd… Vous pouvez trouver plus léger, tout comme pour la polaire ! Pourquoi un pantashort et un short en plus ?? Il y a des frontales qui ne pèse que 85 gr (avec les piles)… Je pense Pierre que vous pourriez revoir votre liste… Votre sac est trop lourd ! Une petit liste… ici : http://sempervivumplantae.eklablog.com/equipement-pour-une-escapade-de-plusieurs-jours-a115193604
    Bonne lecture, bon chemin !! Et merci pour votre blog

    Répondre
  116. Pierre

    Re : Le sac à dos
    Bonjour Le Pt’it Crapahute
    Effectivement j’ai par la suite adopté un autre sac à dos, un ultra light de 50 l de chez Deca…, 1100g. Mais pour mes derniers périples j’ai préféré prendre un sac plus lourd, 1900g, mais beaucoup plus confortable.
    Dans votre liste vous parlez d’un sac de 845g pour une sortie de plusieurs jours. Je ne sais pas combien de jours compte ce “plusieurs jours”, mais pour plus d’un mois je conseil quand même de ne pas négliger un “certain” confort ;o)
    En fait il faut adapter ses choix à sa morphologie, son âge, etc.
    A chacun de faire ses expérience.
    Dans tous les cas merci pour les infos.

    Répondre
  117. Chapron

    Départ du Puy le 30-05-2017
    recherche pèlerins (nes) pour cheminer jusqu’à St Jean Pied de port voir Roncevaux
    souhaite le faire en 25j.
    L année prochaine (2018) partie Espagnole..;du 17 mai au 17 juin

    Répondre
  118. Maggie

    chariot
    Bonsoir Pierre!
    J’ai lu avec beaucoup d’intérêt et d’admiration vos récits et je vous en remercie. Durant les dernières années j’ai fait le chemin depuis chez moi (Fribourg, Suisse) jusqu’à St. Jean-Pied de Port. Je voudrais partir depuis Bayonne en empruntant la voie du nord. Est-ce qu’il est faisable avec un chariot en septembre? J’ai des soucis avec une épaule. Merci d’avance pour votre réponse. Bonnes salutations, Maggie.

    Répondre
  119. Patricia

    Cheminer avec une tente
    Bonjour à tous,
    Je vois que certains se demandent si il est possible de faire le chemin avec une tente… ma réponse est oui, en tout cas pour une durée de 8 jours cela ne m’a pas posé de problème (3 x 8 jours). Sac d’environ 12 kg (je pesais environ 60kg), étapes de 20-24 km, température plus de 30°. Je n’ai pas souvent fréquenté les campings. Sauvage donc, mais uniquement en France, je ne suis pas encore arrivée en Espagne (c’est prévu pour cet été). La plupart des gens ont accepté que je pose ma tente sur leur terrain, leur jardin, certains m’ont conviée à partager leur dîner, m’ont même proposé de prendre une douche. A défaut d’eau j’avais des longuettes de toilette, sinon un cimetière au calme, on y trouve toujours de l’eau pour faire un brin de toilette et une petite lessive ;o) Je ne me suis sentie en insécurité qu’une seule fois, lorsque n’ayant pas trouvé d’endroit discret pour planter la tente je me suis trouvée sur un carré de pelouse le long d’une petite route de campagne, il commençait à faire fort sombre, plus le choix, il fallait s’arrêter. L’opinel près de moi, je me suis endormie et la nuit s’est bien passée ;o)
    En Espagne cela semble beaucoup plus difficile, campings rares et camping sauvage interdit semble-t’il… pour ceux qui font la route d’une traite, il faudra donc envoyer le matériel de camping chez vous par colis postal.
    Concernant le côté “plus isolé” en camping sauvage, pour ma part j’ai apprécié, on croise pas mal de monde en journée, les occasions de partager un brin de causette, une boisson, un repas ne sont pas rares. Dormir en dortoir ne me plaira sans doute pas… sommeil léger, hypersensibilité auditive et à la lumière, bandeau pour les yeux et boules Quiès seront indispensables, j’en emporte même pour dormir sous la tente. J’ai lu que vous emportiez un livre, en 2016 j’ai emporté une liseuse, plus léger, possibilité de lire sans lampe frontale et plusieurs bouquins dans la liseuse, c’est un excellent investissement pour les assidus de la lecture ;o)
    Bon chemin à tous ;o)

    Répondre
  120. cecile

    compostelle
    je pars de chez moi, c’est a dire a 50 km du puy en velay, avec la tente ne pouvant pas coucher tous les soirs en gîtes. mon sac sans la nourriture et l’eau fait 9 kg. Pourtant j’allège un max, tous les jours je revoie mon sac et franchement impossible de faire mieux et cela me stress.Pierre que me conseille tu de plus? Merci pour ton blog super intéressant! Taille 1m50, poids56kg.

    Répondre
  121. Pierre

    Pour Cécile
    Bonjour,
    Tu as sans doute tes raisons pour emporter la tente, mais évidement cela fait tout de suite un poids supplémentaire, peut-être même as-tu un petit matelas de sol.
    On conseille un poids de sac à dos entre 15 et 20% du poids de la personne, soit dans ton cas entre 8.4 et 11.2 donc tu es bien dans la norme même si on rajoute une gourde d’un litre (1kg) et 1kg de nourriture.
    Donc il ne devrait pas y avoir de problèmes. Il faut aussi s’habituer au port du sac, donc prévoir des étapes plus courtes au début.
    Cordialement
    Buen Camino
    Pierre

    Répondre
  122. cecile

    sac a dos.
    Merci Pierre pour tes renseignements, tu me remontes le moral.Je pars avec le sac en question et s’en doute que je ferais comme tout le monde, j’enverrais la tente par la poste, notamment peut être en Espagne. Quelque part cela me rassure de l’emmener. Je pense partir des que possible des que le temps sera meilleur et moins frisquet.
    Début mi avril.

    Répondre
  123. christophe MALINUR

    Bonjour Pierre,

    j’envisage de faire la via Francigena depuis Lausanne début juillet 2020. Etant un bon marcheur est-il possible de faire une trentaine de kilomètre par jour en moyenne. Ayant fait le chemin de st jacques en 2018 du puy à Compostellle en une seule fois en 48 jours. l’accueil des hébergeurs est-il sympathiques et faut-il réserver à l’avance les lieux de couchages.
    Merci de ta répone;
    Christophe (MARTINIQUE )

    Répondre
    • Pierre Alglave Auteur de l'article

      Bonjour,
      Il doit être possible de faire une trentaine de kilomètres par jour en moyenne entre Lausanne et Rome. Il faudra quand même se méfier de la montée au col du Grand Saint Bernard et de la chaleur (mais peut-être pas un gros problème quand on vient de la Martinique ;o)) en juillet-août. L’accueil est en général sympathique. Je recommande de réserver la veille pour le lendemain par exemple, d’un part parce qu’à cette période il risque d’y avoir un peu de monde et d’autre part parce que, par expérience, les hébergeurs préfèrent être prévenus de votre arrivée, même si dans la plus part des cas ils vous prendront quand même… s’il y a de la place.
      Buen Camino
      Pierre

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *