Compostelle 2009 : Home, sweet home

MuxiaBonjour à tous,

Ca y est me voilà de retour à Auffargis après un voyage en bus Santiago-Paris de 25 heures. Certes c’était long mais c’est faisable surtout que le car n’était pas plein et qu’il était possible de s’étaler sur deux sièges.

A l’arrivée le soleil nous attend.

Pour clore ce périple espagnol nous avions fait une petite virée en voiture qui nous a conduit au cap Finisterre, à Muxia, La Corogne, Lugo et Sobrado avant un retour à Santiago où nous nous sommes offert un plateau de fruits de mer : poulpe, couteaux, … et bien sûr coquilles Saint-Jacques. Une manière agréable de commencer à reprendre pied dans la “civilisation”.

Dès que possible je vais m’atteler au récit de ce nouveau voyage mais il vous faudra être patients, il faut d’abord que j’atterrisse ; je sens déjà que ce sera moins long que la dernière fois : la routine en quelque sorte.

Amitiés à tous.

Pierre ALGLAVE

4 commentaires sur “Compostelle 2009 : Home, sweet home”

  1. Pierre

    RE : votre voyage 2009
    Pour moi, vieillir n’est pas mourir un peu ; vieillir c’est juste vivre, c’est une des expériences de la vie.
    Buen Camino Annick ainsi qu’à votre amie.

    Répondre
  2. Annick Lecourt VandenBroucke

    votre voyage 2009
    Pierre,
    Je viens de lire quelques extraits de ce voyage 2009, et vous félicite pour ce périple et le récit si agréable que vous faites,
    ..Les jours passent vite, avec une amie nous partons le 27 avril et avons hâte d’y être, même si vieillir, c’est mourir un peu…
    Je suis en admiration devant vos splendides photos, je ne pense pas que j’en ferai de si belles, …mais je retournerai visiter votre page
    Bien amicalement
    Annick

    Répondre
  3. Pierre

    Muxia
    Renseignements pris :
    – “la costa de la muerte” s’étend de la Corogne au Cap Finisterre.
    – pour le momument, il commémore la remise en état de la côte galicienne après la catastrophe du Prestige en 2002.
    Arriver à pied sur ces côtes n’est pas mal non plus.

    Répondre
  4. Hélène

    Muxia
    Vrai, plus que le cap Fisterra, Muxia (costa de la muerte…) m’a fortement impressionnée, les rochers aux formes étranges, le sanctuaire de la punta de Barca, cette pointe en mer très belle et la sculpture photographiée (monument à la catastrophe de l’Erika ?). Que j’aimerais circuler en auge de pierre et atterrir là :o)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *