Cacabelos

Cacabelos

Du Puy-en-Velay au cap Finisterre : Via Turonensis puis Camino Frances

50e jour : Saint-Jacques-de-Compostelle est à 225 kilomètres
[Cliquer sur la carte pour l’agrandir]

PonferradaMardi 14 octobre derrière moi Molinaseca où j’ai passé la nuit dans une auberge très sympathique. J’attaque ma 8e semaine.

Le récit de ma marche du Puy-en-Velay jusqu'à Saint-Jacques de Compostelle a fait l'objet d'un livre, "Cheminements" que vous pouvez découvrir ICI.

Ce matin déjeuner à l’auberge en compagnie d’une Australienne, d’un Californien et de deux Allemands. La conversation est très agréable,  en anglais,  puis un des Allemands, Siegfried, comprend que je suis Français et la conversation s’embraye en français. Lui est parti le 26 mai d’une ville proche du Luxembourg, il est passé par Vézelay. Il a pris son temps mais j’apprends qu’il a plus de 70 ans : chapeau ! Il trouve les français très sympathiques. Je lui fais part d’une opinion recueillie en route « beaucoup d’Allemands trouvent les Français arrogants ». Il trouve que non, ou peut-être que si, mais une fois franchi l’obstacle ils sont très très sympathiques, et que pour les Espagnols c’est un peu pareil. Bon tout n’est pas perdu, mais pour pouvoir lever ce fameux premier obstacle il faut pouvoir communiquer et beaucoup de mes compatriotes ne connaissent que la langue de Molière et ignorent totalement celle de Cervantès, Shakespeare, Goethe, Dante ou autres… même pour dire un simple merci, d’où leur apparente arrogance. Si j’avais un conseil à donner aux gens qui veulent entreprendre le voyage : apprendre ou réviser son anglais. On a beau dire mais ça aide à sortir du cercle franco-français, ça donne plus de liberté, on n’est pas obligé de s’accrocher à un groupe. Mon anglais est très hésitant et mon accent désastreux mais ils m’ont permis de me débrouiller.

PonferradaComme souvent quand l’ambiance est chaleureuse au départ celui-ci est tardif. Je quitte l’auberge un peu avant 9h. Sinon, j’ai attrapé un rhume ; ce n’est pas dramatique mais quand même embêtant.

En route vers 10h, traversée de Ponferrada, très belle ville avec des remparts, un château ; visite de l’église et rencontre d’une Italienne accompagnée d’un Serbe : toute l’Europe est sur le Chemin.

Auberge des pèlerins de CacabelosLe paysage change complètement, il y a des arbres fruitiers, des vignes, des peupliers avec en arrière-plan les montagnes, c’est très beau avec des feuilles rouges, vertes ou jaunes, le tout sous un soleil radieux. Le chemin qui traverse quelques villages intéressants est plat mais emprunte souvent la route. Au début je marche en compagnie de l’Anglais qui était à table avec moi hier soir, puis nous partons chacun de notre côté, chacun à notre rythme ; en fait tous les pèlerins de l’auberge se suivent en se croisant et se recroisant, on navigue en escouade en quelque sorte.

16h, arrivée à Cacabelos. La ville est agréable mais pas très attractive, il fait un temps magnifique, l’auberge, très bien aménagée, est située à la sortie de la ville dans une ancienne église.

Là je retrouve un homme que j’avais croisé à Moissac. Il  m’avait raconté comment il avait surmonté une tendinite à l’aide d’un strapping. Son histoire m’avait fait espérer pouvoir surmonter mon problème et m’avais donné l’idée de poursuivre mon chemin avec l’attelle. Il se rappelle bien de moi. Je le remercie d’avoir partagé son expérience et ainsi de m’avoir permis de continuer.

La cour de l’auberge est en plein soleil, j’en profite pour faire une lessive.

Le soir je pique-nique sur un banc dans un jardin public au soleil. Des enfants jouent autour de moi.

Le chemin

1352 kilomètres parcourus depuis le Puy-en-Velay

6 commentaires sur “Cacabelos”

  1. L'inconnue brune ou presque

    Re: Cacabelos
    Encore un pont magnifique ! Quant à l’auberge, ça semble incroyable qu’on ait pu recycler ainsi une église. Sait-on pourquoi elle fut désaffectée ?

    Répondre
  2. Michel

    diaporama et étapes
    Magnifique diaporama, une idée à te ” piquer” mettre les sons et commentaires récoltés tout du long du chemin, magnifiques photos panoramiques!..et autres bien sûr..as-tu fait d’autres chemin depuis..amicalement..Michel.

    Répondre
  3. Pierre

    RE : diapoama et étapes
    Bonjour Michel,
    Si tu vas sur mon blog tu verras que je rentre de Rome où j’ai été à pied depuis chez moi ;o)
    Amitié
    Pierre

    Répondre
  4. Peregrino

    Question
    Bonjour,

    Savez-vous comment s’appelle la chaîne de montagne que l’on aperçoit en toile de fond de Cacabelos ?

    Est-ce le Cebreiro ?

    Cordialement,

    Stéphane

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *