Cabo Finisterre

Cabo Finisterre

Du Puy-en-Velay au cap Finisterre : Via Turonensis puis Camino Frances

62e jour : Le Cap Finistere est à 12 kilomètres
[Cliquer sur la carte pour l’agrandir]
La mer

Le cap Finisterre vu depuis le col de San RoquePèlerin sur la route du capDimanche 26 octobre je quitte la très sympathique auberge de Corcubion à proximité du col de San Roque (à ne pas confondre avec le col de même nom à 1270 m situé après O Cebreiro, celui-ci n’est qu’à 90 m).

Le récit de ma marche du Puy-en-Velay jusqu'à Saint-Jacques de Compostelle a fait l'objet d'un livre, "Cheminements" que vous pouvez découvrir ICI.


Au loin Fisterra

La merLa baie de CorcubionDonc ce matin ce sont les deniers kilomètres vers le Cap Finisterre il fait très beau avec un peu de vent, quelques écharpes de brume flottent au-dessus de l’eau, la mer est très belle,  comme un cadeau à la fin du voyage. Au loin j’aperçois le phare au bout du cap. Mises à part les éoliennes cela pourrait être n’importe où, cela ressemble à tous les bords de mer avec des plages, des dunes, des pins, le bruit des vagues, … mais évidemment il y a pour moi une émotion particulière à être là, d’avoir accompli ce périple et de savoir que cela va se terminer,  je me sens le cœur « bossa-nova », une nostalgie joyeuse.  


Pèlerin longeant la merVue sur FisterraC’est l’arrière saison et il n’y a personne, quelques mouettes et quelques pèlerins, certains s’écartent du chemin et préfèrent suivre le bord de mer, juste à côté de l’eau ; au loin un petit bateau, peut-être un pêcheur.

A Fisterra je trouve un bar, juste en face de l’arrêt du bus qui me ramènera ce soir à Santiago, et le tenancier accepte de garder mon sac, il y en a déjà plusieurs. Pour aller au cap il faut encore marcher environ 3 km sur une petite route qui domine la mer.

FisterraFisterraArrivé au cap j’envoie quelques SMS aux enfants et j’appelle Hélène pour partager l’instant, pour partager cette émotion. Honnêtement on ne se rend pas vraiment compte qu’on est au bout du monde, il y a d’autres pointes de terre sur les côtés et si je ne savais pas que je suis au Finisterre je pourrais penser qu’elles avancent plus avant dans la mer.

La tradition veut que les pèlerins qui arrivent ici brûlent leurs vieux vêtements, leurs vielles chaussures. Je m’attendais à voir quelques uns de ces feux de joie mais rien. J’aperçois quelques traces d’anciens feux dans le creux des rochers mais c’est tout. Peut-être ont-ils lieu le soir ? Personnellement je n’avais pas l’intention de m’adonner à ce rite païen, j’ai encore besoin de tous mes oripeaux ; si je brule mes chaussures comment vais-je rentrer, cela serait quand même un comble d’attraper une ampoule le dernier jour en marchant avec des nu-pieds.

Fisterra, le portAu bout du monde, au bout du CheminEn revenant du cap je croise Erling le Danois. Il arrive de Muxia. Grand émotion de se retrouver là, depuis Saint-Jean-Pied-de-Port nous nous croisons et recroisons avec toujours le même plaisir. Lui a prévu de dormir ici, il rentrera demain à Santiago.

A Fisterra, sur le port, je retrouve le jeune Allemand qui peignait à Hospital de Orbigo, Anne, la Californienne avec qui j’avais fait un bout de route après Leon, on s’embrasse chaleureusement, et quelques autres, certains venus à pied d’autres en bus.

Pour profiter de l’ambiance océane je m’offre des fruits de mer dans un bar sur le port.

Le phare au bout du capLe kilomètre zéroL’auberge pour pèlerins n’ouvre qu’à 15h. Je vais y faire un tour pour récupérer mon dernier tampon et le « certificat de fin de trajet » : c’est la queue, je prends mon tour, de toute façon il n’y a rien d’autre à faire en attendant le bus. Je ne suis pas particulièrement friand de ce genre de peau d’âne mais cela fera un souvenir, quelque chose de concret à montrer au retour, pour le partage des émotions ce sera plus difficile, en fait il me faudra plusieurs mois pour «atterrir».

Le bus est bientôt là, il faut compter 3 h pour faire les 100km qui nous séparent de Santiago : il suit toute la côte. Ce n’est pas désagréable, en fait je n’imaginais pas toute cette autre vie parallèle à celle du Chemin : stations balnéaires animées, élevages de poissons au milieu des rias, …

Le cap FinisterreVoilà l’aventure se termine, l’aventure est terminée, le retour a commencé. Demain ce sera encore le bus avec cette fois 24h de trajet. Certains pèlerins m’ont raconté leur émotion à voir défiler en une journée, en sens inverse, toutes ces villes traversées au fil des mois. Je n’ai pas éprouvé cela ; en fait c’est un peu comme en avion : on voit défiler au sol des villes connues mais seul le nom est identique, il faut un effort d’imagination pour comprendre que ce sont les mêmes lieux que ceux  parcourus à pied.

Il m’a fallu de longs mois pour relater mon Chemin, et je l’ai redécouvert. Quand j’ai commencé ce récit j’étais encore ébloui par son achèvement, par le fait d’avoir réussi, et partout autour de moi j’ai dit « allez-y, c’est facile ». En consultant mes notes je me suis aperçu que cela n’avait pas toujours été le cas mais je persiste : «allez-y, ce ne sera pas toujours facile, mais avoir vécu cette aventure vous fera oublier les quelques souffrances endurées».

La mer au bout du monde
1639 kilomètres parcourus depuis le Puy-en-Velay
Liste des étapes
Étape précédente
« Corcubion
Étape suivante

72 commentaires sur “Cabo Finisterre”

  1. Yves

    bravo
    bonjour,
    je viens de découvrir ton site et je tiens à te dire qu’il est formidable. Nous partons avec un ami, dans 2 semaine finir notre périple débuté il y a 4 ans à St jean Pied de Port. L’an prochain Inch Allah, nous repartirons du Puy en Velay.

    Répondre
  2. Marie-Claude

    Emotion
    Belles photos, textes touchants
    Cette dernière étape, “fait quelque chose”, joie de te savoir arrivé au but, nostalgie de la fin…
    merci pour ce partage
    et bon départ sur cet autre chemin

    Répondre
  3. Bernard

    Re: Cabo Finisterre
    Salut Pierre et bravo pour la vidéo finale, un vrai reportage de pro.
    Il ne reste plus maintenant qu’à trouver un éditeur… ou bien ouvrir une souscription nationale 🙂
    Un second volume peut-être ?

    Répondre
  4. Pierre

    Vidéo finale
    Merci Bernard pour ton enthousiasme. Pour le reste on verra à mon retour, …. si mon enthousiasme est toujours là.

    Répondre
  5. bernard Briquet

    ensemble du voyage
    arrivé au bout où la terre se finit je me demande encore ce qui est le plus admirable. Avoir encaissé sans faillir les km, avoir fait des photos dignes d’un pro, avoir quand même pris qqs notes et les avoir rassemblées, et avoir mis le tout sur internet de façon si agréable. J’ai soigneusement archivé le récit et ses photos pour avoir le plaisir de le relire et les revoir.
    Mes amitiés et bon courage à tous les deux- à l’un pour refaire un exploit, à l’autre pour une si longue attente.
    Aves mes amitiés
    Bernard

    Répondre
  6. Pierre

    RE : ensemble du voyage
    Merci Bernard pour tous ces compliments et pour cette persévérance à lire la totalité de ce récit.
    A bientôt pour le prochain retour.

    Répondre
  7. Jean

    Re: Cabo Finisterre
    Félicitations au reporter photographe écrivain. Je n’irais pas jusqu’à dire qu’on s’y croirait, pour le lecteur, il manquera toujours les sensations physiques dont le texte donne quelques aperçus. Mais c’est tellement du vécu qu’on a l’impression de partager quelque peu le ressenti de Pierre. Et c’est passionnant à lire et regarder. Ca mériterait d’être couché sur du bon papier qui en gardera la trace pérenne.

    Répondre
  8. Nadine, la pélerine de coeur

    Bravo
    Bonjour Pierre, je viens de terminer votre récit, et bien je vous dis chapeau, ce que vous avez fait c’est super ! Votre récit et vos photos sont géniales, on croirai faire le chemin avec vous. Certaines vidéo prennent aux tripes. Vous pouvez être fière de vous. Et si vous faite le chemin du nord, raconter nous comme vous l’avez fait, pour celui-ci, je suis sûr que les gens vous lirons avec le plus grand bonheur. Chapeau Monsieur Pierre.

    Répondre
  9. jean-claude

    Re: Cabo Finisterre
    Bonjour Pierre,
    J’avais laissé de coté, la lecture des étapes depuis Léon, pour motif d’absence… Le plaisir est immense de lire les commentaires, voir les photos, et percevoir l’émotion ressentie en fin de parcours…
    J’ai même vu que tu souhaites le refaire? Par le Camino del Norte?
    Moi aussi!
    On y prendrait goût?
    Ou une fois ne suffit pas?

    Répondre
  10. Pierre

    Camino Norte
    Bonjour Jeau-Claude,
    Je suis parti depuis le 19 août depuis la porte de ma maison. Je t’écris depuis Bordeaux où je fais étape.
    Ce chemin est très différent de celui du Puy : possibilité d’hébergement réduite, peu de pèlerin (4 en 3 semaine : 2 Belges, 1 Canadien, 1 Française). Pour la solitude on est servi mais qaund même beaucoup de belles rencontres avec des accueillants.
    Bientôt donc l’Espagne par le Camino Norte.

    Répondre
  11. Pierre

    RE: Bravo
    Bonjour Nadine,
    Merci pour vos encouragements.
    Pour la Camino Norte c’est parti depuis le 19 août, c’est très différent du précédent (Voir mon autre commentaire).

    Répondre
  12. fiori

    Re: Cabo Finisterre
    bravo pour votre chemin mon épouse et moi même avons déjà commencer notre chemin d’Espalion à Condom.
    Cette été nous ferons le Puy Espalion .Pouvez vous me dires quel appareil photo vous utilisez car vos photos sont super merci d’avance cordialement Jocelyn

    Répondre
  13. Pierre

    Appareil photo
    Merci Jocelyn pour le compliment (car évidemment il n’y a pas que l’appareil photo qui compte 😉 ).
    Si d’habitude j’utilise un reflex, pour cette aventure j’ai choisi un appareil léger après lecture de comparatifs sur Internet, c’est un Lumix Panasonic DMC-FX35.

    Répondre
  14. fiori

    re jocelyn
    Bonsoir merci je vais regarder de plus pré .je garde votre site en marque page car vraiment il est top.
    j’ai bien aimé le passage à Livinhac-le-haut (dans le lot)nous aussi nous avons trouver tous fermer et nous avons fait un crochet jusqu’à Montredon au gite la Mariotte ou nous avons eus un très trés bonne accueil.
    Merci encore pour votre gentillesse bonne fêtes cordialement Jocelyn Fiori

    Répondre
  15. Mongreville

    émotion!
    Merci pour cette après-midi merveilleuse que j’ai eu à voyager avec vous sur le chemin des étoiles!J’ai mis votre site dans mes favoris. Je repars cette année 2010 de Saint jean pied de port pour aller jusqu’à la mer.Je fais ce voyage pour mon frère Gérard qu aurait tellement aimé le faire. Je brûlerai quelque chose lui ayant appartenu.Encore merci d’avoir partagé avec nous tous vôtre aventure.Florence.
    PS A quelle heures , y a t’il des bus pour rentrer à Santiago

    Répondre
  16. Pierre

    RE: émotions
    “Buen Camino” Florence pour ce voyage 2010 qui s’annonce plein d’émotions. J’espère que vous y trouverez un apaisement.
    En ce qui concerne le bus il faut se renseigner sur place, notamment à l’office de tourisme de Santiago. Pour ma part je crois me rappeler qu’il était vers 16 ou 17h mais il met dans les 3h pour rentrer.

    Répondre
  17. Morghane74

    Emotions
    bonjour Pierre,
    je découvre avec joie votre site. Super ! récits, photos, vidéos, audio… tout y est !
    Votre expérience va “vraiment” me servir… je vais faire le chemin en 2 fois : fin mai à début juillet et début septembre à… courant octobre en partant du Puy.
    Votre site est en bonne place dans mes “préférences” maintenant.
    Merci de nous faire partager ces moments uniques.
    Morghane

    Répondre
  18. maguy

    Re: Cabo Finisterre
    félicitations pour votre site il est formidable.Je pars sur le chemin début août et j’espére avoir autant de courage que vous!!!!merci de m’avoir fait partager ces merveilleux moments.
    Maguy

    Répondre
  19. Pierre

    Pour Maguy
    Merci pour votre enthousiasme.
    Il n’y a pas besoin de tant de courage, comme le dit la chanson “il suffit de mettre un pied devant l’autre et de recommencer”.

    Répondre
  20. Annie

    Emotions avant prochain départ
    Félicitations pour votre site que je viens seulement de découvrir après en avoir visités beaucoup d’autres. De loin le plus “vivant”, j’ai l’impréssion d’être déjà sur le chemin. j’ai noté un tas d’idées et conseils pour “mon” chemin que je vais commencer le 10 aout du Puy. Encore merci et peut être à bienôt à Maguy qui part aussi début aout.

    Répondre
  21. maguy

    Re: Cabo Finisterre
    encore félicitations pour votre site
    je reviens chercher des idées le départ approche!!!
    je visionne votre site très réguliérement il est super!!!
    j’espére que pour annie tout se passera bien je pars un peu plus tôt probablement le 29 juillet encore merci de nous faire profiter de ces moments merveilleux.

    Répondre
  22. maguy

    merci
    merci
    il est que ma tête est rempli de doutes!!!!et d’incertitude!!!!
    serais je capable!!!
    je vous tiendrai au courant.
    j’ai hâte d’être au départ.

    Répondre
  23. Annick Lecourt VandenBroucke

    Merci Pierre, pour vos textes et photos
    Pierre,
    Ainsi que je l’ai déjà écrit, je viens de faire la partie Française Le Puy-St Jean Pied de Port, – quelle aventure formidable, – rentrée le 4 juin, j’ai dû mal à sortir de ce chemin, alors, je viens voir votre site, et l’enchantement est total. Merci pour tant de belles choses si bien dites, et ces photos superbes (les miennes le sont moins!)..Je reviendrai vous voir!
    Annick

    Répondre
  24. Pierre

    Pour Annick
    Félicitations.
    C’est vrai qu’il est difficile d’atterrir, parfois surtout pour l’entourage 🙂
    A bientôt donc.

    Répondre
  25. jean baptiste maurin

    compostelle
    ayant vecu la meme experience avec mon ami Roland au printemps 2007 j’ai beaucoup apprecie votre recit et vos photos. Des moments et impressions similaires, d’autres differents, mais toujours la sensation d’etre en communion avec d’autres marcheurs ou pelerins, ce qui est pour moi l’apport essentiel du chemin.Felicitations.

    Répondre
  26. maguy

    Re: Cabo Finisterre
    bonjour pierre
    pour moi le départ approche!!!!
    départ le 29 juillet à 9h30 pour le puy
    et premiére étape le 30 juillet!!!!
    merci pour vos conseils
    à bientôt

    Répondre
  27. MaguyAny

    Cabo Finisterre
    Tout d’abord,merci pour votre site;complet et émouvant;on y puise toutes sortes d’informations qu’on ne trouve pas dans les guides et le vécu des uns pouvant se rapprocher du vécu des autres…
    Nous partons ensemble avec Maguy le 29/07 du Puy,d’ou notre nouveau logo(contraction de nos deux prénoms).Abientôt pour des nouvelles.

    Répondre
  28. carine

    bravo
    super bien relaté ton Chemin en Espagne,on se connaît déjà et je te sais encore sur le chemin, mais je viens de lire tout le site aujourd’hui et maintenant je sais que nous n’aurons pas de pb en route si ce n’est mes pieds
    Amicalement
    Carine

    Répondre
  29. maguy

    Re: Cabo Finisterre
    c’est avec plaisir que je me replonge dans vote récit….je suis arrivé à santiago très émue le 2 octobre j’étais parti le 30 juillet du puy et j’ai été très heureuse de faire ce chemin je reviens avec pleins de merveilleux souvenirs dans la tête!!!!mais un peu déboussollé par le retour à la vie “citadine” encore merci pour votre site il est super.

    Répondre
  30. Pierre

    Merci Maguy
    Merci Maguy pour ce petit mot à votre retour (ou presque, il faut bien prendre le temps d’atterrir !). Cela me touche que vous ayez pris le temps de partager votre Chemin.
    Buen Camino et bon retour…

    Répondre
  31. VILLEMEY Jean-Claude

    renseignement
    Bonjour
    Je vous félicite pour votre beau reportage. J’envisage de partir fin avril.
    Bien sûr je prendrai aussi des photos et je souhaiterais savoir comment vous avez fait lorsque l’on survole la photo avec la souris le lieu s’affiche en clair?
    Je ne me lasse pas de visionner votre site, chapeau bas.
    Avec mes Remerciements et Salutations
    VILLEMEY Jean-Claude

    Répondre
  32. Pierre

    RE : Renseignement
    Bonjour Jean-Claude,
    Quand on intègre une image (ou une photo) dans une page Internet il suffit insérer un attribut “title” et un attribut “alt” dans la balise .
    Par exemple :
    Cathédrale de Saint-Jacques de Compostelle
    Le texte “Cathédrale de Saint-Jacques de Compostelle” s’affichera quand on passera la souris au-dessus de l’image.

    J’espère que cela vous aidera.
    Cordialement et buen Camino !

    Répondre
  33. Philippe

    Re: Cabo Finisterre
    J’etais curieux de ce fameux “Chemin de Compostelle”. Voila, votre chemin est terminé, moi c’est ma curiosité. Je tenterai certainement un jour de commencer cette aventure !!!! Je vous remercie milles fois de votre recit.

    En esperant vous ayez toujours cette meme forme qui vous a fait parcourir plus de mille kilometres de la France à l’espagne.

    Merci encore.

    Répondre
  34. Anonyme

    Re: Cabo Finisterre
    Je viens de passer une journée à lire ton récit.Tu as dû mettre 10 fois plus de temps pour mettre en ligne ce très beau montage que tu as mis de temps à marcher. Je compte partir sur Compostelle l’année prochaine mais par tronçons de 3/4 semaines par étapes plus courtes si possible.Je tiendrai compte de tes remarques notamment pour ne pas manger ton panier-repas type tous les jours même si je ne suis pas trop exigeant en matière de casse-croûte.
    Merci pour ce beau témoignage de courage malgré tes problèmes.
    Honnêtement,est-ce que tu trouves censé de s’engager pour faire tout d’une traite?

    jean-Claude

    Répondre
  35. Pierre

    Pour Jean-Claude (l’anonyme ;o)
    C’est vrai que cette rédaction prend un temps fou, mais c’est un peu comme le Chemin, c’est parfois galère mais il y a le plaisir du partage.
    Faire le tout d’une traite n’est certainement pas “censé”, pas “raisonnable” mais c’est un peu ce qui en fait l’intérêt : pour une fois faire quelque chose d’un peu fou. En fait pour moi dès la première fois c’était ce qui m’a attiré et en même temps fait un peu peur. Maintenant je n’envisage pas qu’il puisse en être autrement (sauf contraintes particulières bien sûr).
    A bien y réfléchir quel est le risque ? Devoir abandonner en route. Je préfère ce risque à un abandon, pardon à un arrêt programmé.
    Buen Camino

    Répondre
  36. François

    Un merci sincère
    Bonjour Pierre,
    Effectivement, je sais tout le travail que cela comporte un site comme le vôtre, je tiens à souligner votre grande générosité de nous le partager. Ça été un pur bonheur pour les yeux et pour le cœur du début à la fin. J’ai pris quelques jours pour lire votre récit, j’avais beaucoup de difficulté à arrêter ma lecture et j’avais toujours hâte de vous retrouver pour m’y replonger. Depuis, j’ai toujours une pensée pour vous quand je fais ma marche quotidienne…
    Un merci sincère pour votre magnifique partage.
    François

    Répondre
  37. cypripedium

    Re: Cabo Finisterre
    Merci merci merci pour ce beau récit Pierre
    j’aie complètement zappé ce blog , du mois nous nous sommes pas croisés et pourtant dieux sait ( même si je suis agnostique ) que j’ai eu la part belle aux recherches sur la toile .
    La chance d’avoir poster un commentaire sur un de vos articles trouvé sur “comment remplir son sac à dos” , j’ai donc reçus un mail m’alertant de l’existence de ce joli récit de plusieurs semaines de pérégrination pour Compostelle .

    Vous me rassurez car j’ai toujours des appréhensions et pourtant j’ai fais une bonne partie du chemin en juin 2010 mais hélas avec un gros bobo à la jambe … Le retour fut inéluctable .

    Comme vous je pense que je vais aller aussi vers le bout du monde même si l’air marin n’as jamais été ma tasse ainsi que mon coté assez fuyant de tout ce qui touche aux mises en scène , ne le prenez pas mal amis lecteurs mais comme le disait si bien Pierre , pour moi qui est agnostique je vois plus un coté folklorique d’autre chose à brûler une sape , c’est même pas pour une question de prix ou d’attachement aux affaires mais juste qu’il semble bon de garder précieusement ses affaires et pourquoi pas les accrocher sur un mur à coté de la Compostella ( je plaisante ) .

    Je compte commencer à nouveau début mais par la voie du Puy jusqu’à Santiago , pour l’air marin je pense que ce sera improvisé selon l’envie et l’engouement , il paraît que les chemins sont différents selon les rencontres passés , les nuit de sommeil etc etc … Bref , pour moi le chemin comme tu l’explique si bien et le fait si bien comprendre peut être plus ou moins bien vécu selon la date ou nous y sommes , c’est à la fois une chose qui m’attire beaucoup , se faire son chemin sans prendre part aux choses dites de part et d’autres .

    Ton récit en revanche me donne vraiment envie de vivre le chemin à la mesure du tiens , c’est à dire d’en garder un bon souvenir et ainsi avoir aussi de mon coté une facilité d’inspiration pour mon ouvrage personnel que je partagerai avec mes amis et famille .

    maintenant je sais pas si un mec de 34 ans peut aussi bien s’adapter à la promiscuité des albergues ou baigne un climat particulier ( ronfles,horaire peut être pas adapté à un mec qui dors très tard mais qui se lève très tôt etc etc tu te souviens Pierre je disait sur un de tes articles que j’étais fort attaché à la tente ?
    Tu connais maintenant le pourquoi …

    tu va te dire “mais quel jeune c..n encore ! ” mais je te rassure je suis la recherche de rencontre , une envie d’autarcie mais à la fois de bonne compagnie avec des gens qui sont là pour la même raison que moi donc je m’adapterai facilement avec toutes sorte de monde sans problème , je suis une personne qui recherche entre guillemet un certain avant gouts du paradis , une parenthèse au quotidien habituel franchement pas agréable lorsque tu taff tout les jours en faisant le Lille/Paname/métro/dodo , l’envie de me retrouver dans une bulle avec des gens qui sont certainement dans la même recherche que moi , enfin une couleur de fraternité qui ne risque pas d’arriver dans nos quotidiens … j’ai envie de m’évader un peu alors je te remercie amplement pour ce bel ouvrage , cela as effectivement dû demander un certain temps .

    une question qui me taraude à donf :
    d’après plusieurs ouvrages il paraîtrait que les maghrébins ne sont pas les meilleurs bienvenus dans les auberges en Espagne ?
    Est ce encore l’idée de gens qui veulent absolument faire fuir une communauté ( enfin même si j’en fait pas partie vu mes choix religieux et vu ce que j’ingurgite ) , enfin soit est ce que je dois absolument avoir l’archétype du gars de l’occident ou d’un asiatique pour être accepté sans être confronté aux amalgames et puis surtout si on me chasse pas des auberges si on regarde l’histoire de l’église avec le monde arabe ?

    ça me tue de devoir demander ça mais bon , on va dire que c’est un français dans un corps de Kabyle qui s’inquiète un peu de toutes ces choses dites dans le cinéma , les livres et un peu partout sur la toile en fouillant bien , et puis c’est mieux de partir l’esprit dégagé et sans se faire des films inutiles …

    encore merci et désolé pour le petit pavé mais j’aime écrire et rendre la pareille à celui qui partage avec si tant de patience une partie de tranche de vie.
    Amicalement.

    Cypri

    Répondre
  38. Pierre

    Pour Cypri
    Bonjour,
    Merci pour ce long commentaire et la confiance que tu me témoignes en te dévoilant ainsi.
    Pour la question qui te taraude “Le maghrébins ne sont-ils pas les bienvenus en Espagne ?” je n’ai pas été témoin d’un quelconque fait de ce genre. Dans le film “Saint-Jacques La Mecque” cette question est évoquée.
    Il y a un fait certain c’est que sans doute parce que ce pèlerinage, même entrepris en tant qu’agnostique ou simple randonneur, n’est pas dans votre culture, vous êtes pour le moment peu nombreux à l’entreprendre.
    Malheureusement des c.n il y en a partout, mais je ne crois pas possible qu’on puisse chasser quelqu’un d’une auberge sur ce simple prétexte, mais peut-être suis-je naïf. J’espère que tu n’envisages pas de prendre la tente pour ce motif, ce serait dommage, c’est quand même un endroit où le pourcentage de c.n m’est apparu moins élevé qu’ailleurs et où la bienveillance prévaut.
    Cela me fait penser qu’il y a des marches Saint-Jacques de Compostelle – Cordoue qui sont organisées pour rapprocher toutes ces cultures. Si cela t’intéresse tu peux suivre ce lien :
    http://www.andreweill.fr/blog/content/compostelle-cordoue
    Cordialement

    Répondre
  39. cypripedium

    Merci pour l’info
    Merci Pierre pour l’aide ;

    Le soucis c’est que j’ai aucune affiliation avec le monde musulman mais je vois que le site est justement destiner au gens qui n’ont pas de dogmes religieux mais je me sens quand même encore tenu par une parenthèse que j’évite dans mon quotidien , je voulais justement partir faire le camino libre de mes mouvements et non le faire dans un autre contexte .

    Je remarque d’après témoignages lus que cette association fait souvent le chemin vers Cordoue , lieu qui me touche beaucoup que j’ai moi même reproduit dans une de mes aquarelles .
    je pense que je vais faire dans le classique et partir faire le chemin sans prises de têtes , je verrai bien .. Après tout ,le chemin se découvre et n’est jamais pareille et seul le destin dira si ma pérégrination sera bonne et puis je suis prêt à prendre le chemin comme il me l’offre lui , comme vous dites tous souvent il serait dommage de fuir et de croire en tête que je doive me faire reclus , le charme du chemin est la rencontre et c’est primordial pour moi qui aime si tant le monde qui m’entoure et me fondre avec une foule que j’ai tendance à fuir dans mon quotidien et dans la promiscuité de la vie active .

    Merci vraiment de me venir en aide Pierre , tu es vraiment une personne sympathique et le blog est le parfait reflet de ta personnalité dont ce coeur ouvert au partage et à la découverte , j’apprécie vraiment et j’espère faire des bouts de chemins avec des pèlerin comme toi .

    Amicalement ,

    Djamel

    Répondre
  40. Pierre

    RE : Merci pour l’info
    Bonjour Djamel,
    Tu as raison, le Chemin est le Chemin et le plus souvent il s’agit d’une démarche personnelle. Je n’ai pas participé à ces marches vers Cordoue et même si l’esprit qui les inspire est motivant il s’agit d’un autre contexte plus, il me semble, une démarche de groupe. Mais l’un n’empêche pas l’autre, chacun à son moment, chacun peut avoir sa place.
    Cordialement
    Pierre

    Répondre
  41. Monique

    Quel beau récit !
    Merci pour ce beau récit que nous venons de finir de lire et ou nous avons retrouvé tout le plaisir de se trouver sur ce merveilleux chemin. Nous n’avons malheureusement pas la chance de pouvoir actuellement le faire en une seule fois (pas encore en retraite et pas de possibilites de s’absenter plusieurs mois). Nous sommes partis en mai 2010 du Puy et poursuivons tous les ans. Nous sommes arrivés à Burgos en août dernier et il nous tarde de repartir fin avril : de Burgos à Ponferrada, puis en juillet nous repartirons de Ponferrada jusqu’à Fisterra.
    Ah ce chemin est comme un aimant…
    Nous allons lire également votre récit sur le Camino del Norte car nous avons comme projet de partir de la pointe Saint Mathieu (Finistère) pour rejoindre Fisterra par le camino del norte.
    Ultreia
    Monique et Thierry

    Répondre
  42. Philippe Huber

    C’est la fin !!!
    Encore Bravo !!!!

    Je viens de refaire le voyage avec vous, avec autant de plasir, et encore plus de decouvertes qu’a la premiere lecture.

    Connaissez vous le fim “Le Chemin” (The way) le titre en anglais ?. Vous pourriez en faire partie.

    Je vais attaquer votre dernier periple.
    A bientot.

    Répondre
  43. Pierre

    RE : C’est la fin !!!
    Bonjour Philippe,
    Merci d’avoir pris le temps de partager ce récit.
    Non, je ne connais pas ce film. J’ai vu qu’il allait sortir fin septembre en France. Si tout se passe comme prévu je devrais être en route et faire quelque chose d’équivalent en “live” à cette époque …
    A bientôt
    Pierre

    Répondre
  44. Herbecq Alain

    Le chemin
    Bravo pour votre reportage, on y est vraiment
    Pour ma femme et moi, c’est prévu pour avril 2014, nous nous préparons depuis cet été et ne manquerons pas de vous tenir informé.
    Encore bravo et merci.

    Répondre
  45. Juju

    Vivement mon tour
    Bonjour et félicitations,

    J’ai prévu ce voyage en 2016.
    Depuis quelques temps je consulte des récits et compare les itinéraires. Ton récit décrit à peu de choses près ce que j’espère vivre et j’aimerais bien à l’arrivée avoir le courage de conter avec autant de brio cette escapade …

    Répondre
  46. Buignet

    le chemin
    Merci pour ce. Joli recit et les magnifiques photos.Chacun trouve ce dont il a besoin sur le chemin..Pas besoin de chercher bien loin, tout est en nous, il nous suffit de bien regarder au fond de nous, en nous…Notre quete nous enrichit, nous rend plus fort..
    Votre periple est beau, il donne de la force et du courage…merci.
    Je reprendrai la route pour comme vous aller jusqu a Finisterre voir La borne qui me fait rever…
    Je penserai a vous.
    Ultreia
    Mariethe

    Répondre
  47. charles

    plaisir grandissant du chemin
    bonjour à tous ,apres avoir fait chambery- santiago en 4 trajets et sur 4 ans ..
    Nous continuons ma femme et moi sur le chemin portugais Lisbonne -porto en 2014 et le 09 avril 2015 porto-santiago-cap finisterra . que du bonheur pour un effort personnel à chacun, effort aussi quand on marche en couple pour le meilleur et le pire ! ULTREIA

    Répondre
  48. Olivier

    Impatience
    Bonjour Pierre, je viens d’achever ton récit et j’ai un peu l’impression d’y avoir participé, de t’avoir accompagné. Merci pour l’émotion procurée qui ne fait que redoubler mon envie de partir.
    Pour moi le grand départ se fera dans 4 ans, j’emporterai alors un peu de toi sur le chemin.

    Répondre
  49. Pierre

    RE : Impatience
    Bonjour Olivier,
    Je suis heureux d’avoir pu partager ces émotions et merci de m’emporter avec toi lors de ton futur périple.
    Buen Camino
    Pierre

    Répondre
  50. remolato

    felicitations
    bonjour pierre, félicitations pour ton périple et tes récits qui mon fait rêver!j’espère vivre ça en 2017 de Wissembourg a Compostelle.j’aurai une pensé pour toi.
    Michel

    Répondre
  51. martial

    bravo
    Bonjour,avec mon frère ,j’ai commencé ce fameux chemin en 2015,puy en Velay/cahors 2016 Cahors/Roncevaux et cette année 2017 en septembre le final,je retrouve dans vos commentaires cette ferveur personnel,du mal les premiers jours a reprendre le cours de la vie,des pensées au moment facile et plus durs,mais la joie des rencontres….
    Encore bravo pour ce blog
    Hubert

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *