Péruviennes

Galerie

Llachon (village sur les rives du lac Titicaca).Voici les photos que j’ai présentées lors de l’exposition d’Auffargis du 20 au 21 avril 2013.

Pour donner un aperçu du Pérou entrevu lors d’un voyage en mai 2012, entre le lac Titicaca (3812m) et Cusco (3310m), entre tradition et modernité, j’ai choisi ce fil conducteur, ces portraits de femmes de condition modeste dans leur vie quotidienne.

Au cours de l’exposition quelques visiteurs ont eu la gentillesse de légender des photos :

  • Pour la jeune fille aux moutons : « Cours-y vite ! Cours-y vite, il va filer. » Pierre.
  • Une histoire avec 3 photos que vous identifierez facilement : « De là-haut au marché San Pedro, un trajet qui ne manque pas de sel !« . Hélène.
  • Pour la photo du pousse-pousse : « Madame la Comtesse a rendez-vous avec la Haute-Cour du Lac Titicaca. » Evelyne L.
  • Pour la même : « La Mama mobile ». Claude.
  • Pour la maman au pied de la forteresse Inca : « Es la voy del pueblo que no murio » Barbara Luna. Béatrice.
  • Pour la même : « Un vrai programme en faveur de l’allaitement maternel ! » Evelyne E.
  • Pour la dame au sourire : « Quel bonheur de voir revenir les siens après une dure journée de labeur, perdus dans cette nature grandiose et majestueuse ». Julien.
  • Pour les Salines : « Dans la Bohème on entend  » que cette main est froide, laissez-moi la réchauffer… » on aimerait faire de même pour cette femme aux mains brulées par le sel. » Jean.
  • Pour la femme aux chevaux :  « L’infini, la vie, la permanence de la vie dans ces lieux sacrés. Le bonheur d’être là ! » Claude B.

Un grand merci à eux et à ceux qui sont venus nous rendre visite.

7 Replies to “Péruviennes”

  1. Anne

    Bonsoir Pierre,
    Quelles belles photos ! Que c’ est beau !
    Votre talent au service de « la moitié du ciel » !
    Un chatoiement de couleurs pour des femmes fortes, tenaces, courageuses.
    Et même la Péruvienne au pousse-pousse, à n’ en pas douter, une « maîtresse-femme ».
    Le succès a dû être au rendez-vous…
    Magnifico !
    Merci pour le partage.
    Anne

    Répondre
    • Pierre ALGLAVE Auteur de l'article

      Bonsoir Anne,
      Merci pour votre enthousiasme et la « légende » poétique qui suit.
      La prochaine fois il faudra venir ;o)
      Pierre

      Répondre
  2. Anne

    J’ ai vu la jument harnachée et le jeune poulain.
    Voici l’ amie qui vient.
    Du pueblo, là-haut dans la cordillère.
    Elle aussi m’ a vue, elle sourit.
    La voilà !
    Anne

    Répondre
  3. Bernard

    Avec un peu de retard (j’étais sur les bords de la Loire le WE de l’expo), je découvre tes photos.
    J’aime bien la jeune fille aux moutons. C’est un téléphone portable qu’elle tient dans la main ?
    Et puis j’aime surtout la marchande de fruits, beaucoup de couleurs et de vivacité.
    Bravo grand chef !

    Répondre
    • Pierre ALGLAVE Auteur de l'article

      Oui, la jeune fille est sans doute ma préférée, elle symbolise pour moi la jeunesse péruvienne, qui plus est féminine, tourné, et même ici courant, vers la modernité tout en conservant ses traditions. Mais forcément je les aime toutes ;o)

      Répondre
  4. Roguidine

    Bonjour,
    Je découvre votre blog, en passant par les annonces de Compostelle.
    Dommage de ne pas voir plus de photos sur le Pérou, mon rêve c’est d’y aller  » un jour  » !!!!!!!
    Bravo d’affronter ce long voyage. A cette période vous êtes sur le point de partir ?
    Moi j’ai fait du Puy en Velay à Compostelle et maintenant j’erre sur les chemins du Vèzelay, et dans ma région du Limousin.
    Bon courage pour votre périple
    Roguidine

    Répondre
    • Pierre ALGLAVE Auteur de l'article

      Bonjour,
      Promis je mettrai plus de photo du Pérou à mon retour…
      Le départ pour Rome est prévu le dimanche 1er septembre.
      Merci pour vos encouragement, ami pèlerin.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *