En quittant O’Cebreiro

vendredi 17 octobre, 53e jour, Santiago est à 163 kilomètres
1 389 kilomètres parcourus depuis Le-Puy-en-Velay

En quittant O Cebreiro je me trouve au-dessus d’un couvercle de nuages qui recouvre la vallée, percé ici et là par le sommet des montagnes. C’est très beau. Apparemment les prévisions étaient bonnes, ça ne sent plus la pluie.

Je vais essayer de compenser la courte étape de la veille. Je me dirige vers Samos à trente-et-un kilomètres, pratiquement tout en descente. À partir de Triacatela il y aura deux chemins possibles, un par Calvor, mais le gîte annoncé n’a que vingt-deux places ce qui risque d’être juste et de m’obliger à encore aller plus loin, et l’autre par Samos, celui que j’ai choisi, plus long de trois kilomètres, mais où il y aurait un gîte d’environ soixante-dix places, ce qui est plus rassurant.

… à suivre

Ceci est un court extrait de la page 297 de mon livre “Cheminements” dont je lance une nouvelle souscription en vue de sa réimpression pour laquelle vous pouvez réserver votre exemplaire à un prix préférentiel en vous inscrivant sans engagement ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *