Trek au Népal et au Tibet

Me voilà revenu de ce trek au Tibet via Katmandou.

Ma dernière expérience d’un trek en altitude, au Pérou à 4400 m, m’avait laissé un mauvais souvenir : épuisé, sans force, j’avais dû m’improviser cavalier pour finir deux étapes…

Cette fois-ci, étais-je mieux entraîné, plus en forme, la période d’acclimatation était-elle mieux étudiée ?… je suis monté à 5300 m au col « Lasar La » non pas sans effort car à cette altitude même lacer ses chaussures demande beaucoup d’énergie, mais, voilà c’est fait. D’accord ce n’est pas l’Everest (que j’ai aperçu du camp de base), rien d’une performance d’alpinisme, plutôt genre montagne à yacks mais à 5000 m.

Mis à part le côté sportif de ce voyage j’ai découvert deux pays, le Népal à Katmandou et le Tibet : inoubliables !

Nous avons tous des clichés en tête et une fois sur place ils explosent, la réalité s’impose, quelques fois en plus extraordinaire que prévu, quelques fois en pire qu’imaginé.

Sans faire un carnet de voyage je vais tenter de vous confier au fil des jours (… ou des semaines) mes impressions de voyage.

Arrivée à Katmandou - Népal

Arrivée à Katmandou - Népal

Incroyable ! Je n'en reviens pas. Je suis à Katmandou ! Il fait chaud, dans les 30°C. Nous sommes six à participer à cette aventure qui, d'après le programme, nous emmènera du Tibet central au camp de base de l'Everest pour revenir ici, à Katmandou : un couple d'amis, Charlotte et Claude, avec qui j'ai déjà voyagé et trois autres « individuels », Sandrine, Jean et Olivier.
Swayambunath - Katmandou - Népal

Swayambunath - Katmandou - Népal

Connu aussi sous le nom de "Temple des singes" Swayambunath est l'un des plus anciens sites bouddhistes de Katmandou. Le lieu est aussi vénéré par les hindouistes qui constituent la population la plus importante du Népal. Située au sommet d'une colline d'où on domine Katmandou, ou accède à la stupa principale en traversant plusieurs autres temples, un au bas de la colline et un à mi-pente.
Durban Square - Indra Jatra - La Kumari - Katmandou

Durban Square - Indra Jatra - La Kumari - Katmandou

Nous pénétrons dans la vieille ville par une petite rue à l'aspect de plus en plus ancien comme si nous remontions dans le temps. Partout des boutiques en tout genre étalent leurs marchandises de part et d'autre de leur devanture, souvent un simple volet métallique. Ça et là des fenêtres en bois découpé. Bientôt c'est un temple. A proximité, sous une grosse cloche, un homme dort un bras étendu sur la chaussée, sans doute un porteur épuisé comme l'indique la sangle à ses côtés ;  la rue est étroite et des passants guident une camionnette pour le contourner, personne ne semble envisager de le réveiller. En contre-bas, protégée par des lingams , une fontaine trône dans une grande cour où des hommes et des femmes font la queue pour recueillir un maigre filet d'eau dans des bassines ou des bidons. Des câbles électriques tissent une toile désordonnée au dessus de l'ensemble.
De Katmandou à Lhassa

De Katmandou à Lhassa

La chance m'a octroyé un siège sur la gauche de l'appareil qui nous emporte vers Gonggar, l'aéroport de Lhassa. C'est en principe la meilleure place pour contempler la chaîne himalayenne que l'avion va longer, sauf qu’aujourd’hui les nuages ne laissent apercevoir que la pointe des sommets les plus hauts ; l'un d'entre eux, je ne le comprendrais que plus tard, est l'Everest !
Le Barkhor, Lhassa

Le Barkhor, Lhassa

Avant d'aller dîner le guide nous entraîne dans les ruelles de la vieille ville, le Barkhor, tout au moins ce qu'il en reste car, si j'ai bien compris, la plus grande partie a été reconstruite « à l'ancienne », les rues élargies pour un meilleur  « contrôle » en cas d'émeute,  technique mise également en œuvre à Paris par le baron Haussmann. Ici aussi le quartier où les rues restent étroites et tortueuses, est encerclé par de larges  boulevards.

> > > > A bientôt… Prochainement Lhassa : les monastères et le Palais du Potala

5 Replies to “Trek au Népal et au Tibet”

  1. valery

    Bravo un beau recit a suivre pour me rappeller des souvenirs vieux de 40 ans .L’époque des années baba .J’a bien reconnu le temple de katmandou.Pour revenir au chemin de Compostelle nos sommes partis comme promis au mois de MAI . Puy en Velay a Figeac .
    Une trés belle rando , abandonnée pour causes de blessures (Ampoules ,tendinites).A continuer l’année prochaine.CDLT

    Répondre
  2. Retour de ping : Impressions tibétaine – arrivée à Lhassa | Pierre ALGLAVE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *