Cheminements : c’est gagné !

Ça L'arrivée ! Enfin ! Marathon de Montréal 1986.y est la ligne des 100 est franchie !

Bien sûr j’y croyais sinon je ne me serais pas lancé dans l’aventure, mais c’est vrai qu’il y a eu des moments de fort doute où je me suis demandé pourquoi j’étais monté dans cette galère et pourquoi j’y avais entraîné tout ceux qui me faisaient confiance. Et puis petit à petit le compteur s’est ébranlé, a progressé par à coups, tantôt sommeillant, tantôt faisant un bond inattendu…enfin je veux dire très attendu mais inespéré.

Un grand merci à tous, amis, proches, connus, inconnus. Nous aurons bientôt tous ce livre sous les yeux. Je suis autant pressé que vous de le découvrir, même si bien sûr je suis moins dans l’inconnu. Cela va faire quelque chose d’avoir cette chose entre les mains, de concrétiser toutes ces heures de travail.

La souscription n’est pas terminée, il reste aujourd’hui prés de deux semaines pour faire partie de l’aventure. Les inscriptions après la centième donnent droit au même bouquin, avec le risque en moins de ne pas voir se concrétiser ce projet. Maintenant c’est sûr ! Nous l’aurons tous, ouvriers de la première ou de la dernière heure. Pour une dernière chance avant la clôture c’est ici : http://www.bibliocratie.com/produit/cheminements/

Merci à tous, présents et à venir !

Cheminements est disponible  ICI

 

2 commentaires sur “Cheminements : c’est gagné !”

  1. Anne

    Bonjour Pierre,
    Félicitations pour cette nouvelle aventure, conclue, comme les autres, avec brio.
    Je me fais une joie, par avance, de voir “Cheminements” figurer en bonne place parmi les livres de la maison. Merci, donc !
    Et puisque cheminement il y a, ces quelques lignes de Patrick Rothfuss :
    “No hay hombre valiente que nunca haya caminado cien km.
    Si quieres saber quien eres, camina hasta que no haya nadie que sepa tu nombre.
    Viajar nos pone en nuestra sitio, nos enseña mas que ningun maestro, es amargo como una medecina, cruel como un espero.
    Un largo tramo de camino te enseñara mas sobre que cien años de silencia introspection.”

    En esperant ne pas avoir trop maltraité les propos de l auteur……..
    Merci Pierre pour le partage.
    Amities.
    Anne

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *