En quittant O’Cebreiro

vendredi 17 octobre, 53e jour, Santiago est à 163 kilomètres
1 389 kilomètres parcourus depuis Le-Puy-en-Velay

En quittant O Cebreiro je me trouve au-dessus d’un couvercle de nuages qui recouvre la vallée, percé ici et là par le sommet des montagnes. C’est très beau. Apparemment les prévisions étaient bonnes, ça ne sent plus la pluie.

Je vais essayer de compenser la courte étape de la veille. Je me dirige vers Samos à trente-et-un kilomètres, pratiquement tout en descente. À partir de Triacatela il y aura deux chemins possibles, un par Calvor, mais le gîte annoncé n’a que vingt-deux places ce qui risque d’être juste et de m’obliger à encore aller plus loin, et l’autre par Samos, celui que j’ai choisi, plus long de trois kilomètres, mais où il y aurait un gîte d’environ soixante-dix places, ce qui est plus rassurant.

… à suivre

Ceci est un court extrait de la page 297 de mon livre “Cheminements” dont je lance une nouvelle souscription en vue de sa réimpression pour laquelle vous pouvez réserver votre exemplaire à un prix préférentiel en vous inscrivant sans engagement ICI

Ré-impression de “Cheminements”

Cheminements page 93Plusieurs personnes m’ont demandé où se procurer le livre “Cheminements“. L’édition 2016 est malheureusement épuisée.

Après prise de contact avec l’imprimeur on peut envisager une ré-impression si la demande est suffisante. Le prix serait de 25 € pour un minimum de 60 exemplaires.

Si vous êtes intéressés, avoir plus de détail sur ce livre et éventuellement réserver sans engagements un ouvrage Cliquer ICI

Bonne année 2016

Voeux 2016Tous mes vœux pour cette nouvelle année !
Qu’elle soit paisible et
pleine de belles découvertes.

Pour satisfaire les demandes qui me sont parvenues après l’épuisement de la première édition je vais faire réimprimer mon livre “Cheminements”, le carnet de route de mon premier voyage à Compostelle. Si vous êtes intéressés vous pouvez vous inscrire, sans engagement, ICI.

La photo ci-dessus a été prise non loin des sources de la Loire au cours de mon périple de La Baule au Mont Gerbier de Jonc l’automne dernier. J’ai mis à votre attention sur mon site un bref résumé de cette aventure et quelques photos ; elles donnent un aperçu des paysages et ambiances traversés. C’est ICI.

Cordialement…à bientôt.

Cheminements : ça s’arrose !

Ça y est ! Mercredi 30 août, jour de la journée de l’Amitié, j’étais chez Bibliocratie pour signer les dédicaces de mon livre, enfin je veux dire de vos livres Cheminements.

Vous n’avez pas la vôtre ! Peut-être avez vous oublié de me la demander, mais plus probablement dans un moment de fatigue, pour ne pas dire d’hébétement,  j’ai sauté une ou plusieurs lignes de ma liste. Je sais c’est honteux ! Mais puisqu’il faut bien désigner un coupable ce sera Paris. Et oui, quatre heures d’effort à martyriser mon poignet plus habitué au maniement de la souris qu’à celui du stylo, par une forte chaleur qui avait nécessité l’ouverture de toutes les fenêtres pour faire circuler un peu d’air malheureusement accompagné de toutes les rumeurs de Paris (marteau piqueur, voiture, bus…). Bibliocratie conscient du drame qui se jouait m’a généreusement hydraté, mais cela n’a pas suffit, comme pour l’altitude il aurait fallu prévoir des paliers d’acclimatation…

Que ceux que mon inaptitude aux zone polluées a frustrés m’envoient un petit mot, j’essayerai de réparer mes absences.

De retour à la campagne j’ai prudemment continué mon hydratation : enfin il était là ! Enfin je l’avais dans les mains ! Ça s’arrose !

Bonne lecture à tous et merci encore pour votre participation à cette aventure.

Cheminements : vivement le livre !

Ça y est, la souscription est terminée et bien terminée : 130 livres souscrits par 99 souscripteurs.

J’avoue avoir eu des gros moments de doute surtout au début, cela avait du mal à décoller, mais grâce à vous tous ce livre va exister.

Voilà nous y sommes et heureux d’y être.

La photo a été prise au Cap Finisterre, au bout du bout de ce cheminement.

Merci à tous ceux qui ont participé à cette aventure, soit en souscrivant, soit en m’encourageant, soit en me donnant un coup de main et qui ont permis qu’elle se concrétise.

Cheminements : c’est gagné !

Ça y est la ligne des 100 est franchie !

Bien sûr j’y croyais sinon je ne me serais pas lancé dans l’aventure, mais c’est vrai qu’il y a eu des moments de fort doute où je me suis demandé pourquoi j’étais monté dans cette galère et pourquoi j’y avais entraîné tout ceux qui me faisaient confiance. Et puis petit à petit le compteur s’est ébranlé, a progressé par à coups, tantôt sommeillant, tantôt faisant un bond inattendu…enfin je veux dire très attendu mais inespéré.

Un grand merci à tous, amis, proches, connus, inconnus. Nous aurons bientôt tous ce livre sous les yeux. Je suis autant pressé que vous de le découvrir, même si bien sûr je suis moins dans l’inconnu. Cela va faire quelque chose d’avoir cette chose entre les mains, de concrétiser toutes ces heures de travail.

Lire la suite &arr;