Balade entre deux mers : c’est terminé

Les Eyzies

Les Eyzies de Tayac – Sirieul

Ma balade « Entre deux mers » s’est terminée aux Eyzies, berceau de l’homme de Cro-Magnon.

Rassurez vous il ne m’est rien arrivé de grave mais la chaleur amplifiée par le bitume des petites routes sans ombre serpentant à travers les vignes ajoutée à des difficultés d’hébergement et d’alimentation a eu raison de ma détermination, érodant au fil des jours mon plaisir à marcher, mon désir de continuer. Dans ces conditions ce périple perdait de son sens et j’ai décidé d’y mettre un terme.

Avec le recul, ce désir d’atteindre le but qui, en dépit de quelques galères et des moments de doute, m’a porté dans mes précédents périples a quelque chose de magique. Sans lui rien n’est possible sur ces grandes trajets. C’est lui qui entretient la détermination à poursuivre, la volonté seule ne suffit pas sauf à vouloir se martyriser. Il fallait cette nouvelle expérience pour que j’en prenne conscience.

Ce n’est que partie remise pour cette balade ou une autre.

Balade « Entre-Deux-Mers »

Bordeaux-MentonDébut septembre je partirai de Bordeaux pour rejoindre Grasse et si possible Menton en fonction de ma vitesse de progression sachant que je dois être de retour chez moi mi-octobre.

J’ai intitulé ce trajet « Balade Entre-Deux-Mers » en hommage à la première région traversée dont j’apprécie les productions vinicoles et bien sûr en référence à la jonction entre l’océan Atlantique proche de Bordeaux et la Méditerranée terme de ce périple d’environ 1300 km.

Pour l’hébergement j’emporte une tente et il y a aussi quelques gîtes d’étape sur le parcours. Si vous êtes « riverains » de ce trajet et si vous avez l’envie et la gentillesse de m’accueillir ce sera une grande joie de pouvoir partager cette expérience avec vous comme j’ai pu le faire lors de mes précédentes aventures. N’hésitez pas à me contacter.

Voici les grandes lignes de l’itinéraire qui s’appuie sur des chemins déjà balisés et dont vous pouvez voir les détails dans la galerie de cartes ci-dessous :

  • un circuit cycliste qui relie Bordeaux à Sauveterre-de-Guyenne où on rejoint le GR6,
  • GR6  : Sainte-Foy-la-Grande, Monbazillac, Lalinde, Le Bugue, Les Eyzies, Sarlat-la-Cadena, Souillac, Lacave, Rocamadour, Gramat, Lacapelle-Marival, Figeac (où on remonte le Chemin de Compostelle…), Livinhac-le-Haut, Decazeville, Conques, Espérac, Estaing, Espalion, Saint-Côme-d’Olt, Saint-Chély-d’Aubrac (où on abandonne le Chemin de Compostelle), Trélans, La Canourgue, Le cirque des Baumes, Les Vignes, Les Gorges du Tarn, Le Rozier, Saint-Pierre-des-Tripiers, L’Aven Armand, Meyrueis, L’abîme de Bramabiau, le Mont Aigual, grand désert jusqu’à Anduze, Vézénobres, Moussac, Russan, Saint Bonnet-du-Gard, Sernhac, Meyne, Beaucaire, Tarascon, Les Beaux-de-Provence, Saint-Rémy-de-Provence, Eygalière, Aureille, Eyguières, Lamanon, Alleins, Malemort, Mérindol, Robion, Cabrières-d’Avignon, Gordes, Roussillon, Saint-Saturnin-les-Apt, Rustrel, Viens, Oppedette où on rejoint le GR4,
  • GR4 : Céreste, Manosque, Gréoux-les-Bains, Saint-Martin-de-Brômes, Riez, Moustier-Sainte-Marie, La Palud-sur-Verdon, Castelanne, Entrevaux, Grasse où on rejoint le GR51,
  • GR51: pas grand chose jusqu’à Saint-Jeannet, Aspremont, La Trinité, Gorbio, Sainte Agnès, Catellar, Menton. Cette section semble très sauvage.

A bientôt.